1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Claire Keim dans une pièce "qui parle de corruption, de misogynie"
1 min de lecture

Claire Keim dans une pièce "qui parle de corruption, de misogynie"

INVITÉE RTL - L'actrice française joue dans "La Garçonnière", à l'affiche au Théâtre de Paris.

Claire Keim
Claire Keim
Crédit : Sipa
Claire Keim dans une pièce "qui parle de corruption, de misogynie"
54:02
Le Journal Inattendu du 29 avril 2017
54:15
Claire Keim dans une pièce "qui parle de corruption, de misogynie"
54:08

Claire Kleim interprète mademoiselle Novak, l'un des deux rôles principaux de la pièce La Garçonnière, face à Guillaume de Tonquédec. L'histoire : dans l’Amérique des années 50, monsieur Baxter, un petit employé de bureau dans une compagnie d’assurances new-yorkaise, prête régulièrement son appartement à ses supérieurs hiérarchiques qui s’en servent comme garçonnière. Monsieur Sheldrake, le grand patron, demande à Baxter de lui prêter l’appartement pour y emmener sa maîtresse, mais exige d’être dorénavant le seul à en profiter. Baxter accepte, il monte en grade de façon spectaculaire. Lorsque Baxter comprend que Sheldrake y emmène celle qu’il aime, mademoiselle Novak, Baxter est face à un dilemme : renoncer à son amour, ou à sa carrière ?

À l'origine, La Garçonnière est un scénario créé par Billy Wilder pour le cinéma et qui a été adapté en pièce au théâtre. La Garçonnière est jouée au Théâtre de Paris depuis le 7 février et a été prolongée jusqu'au mois de juin. "Cela parle de corruption, de misogynie. Les personnages sont incroyables. Ce sont deux diamants bruts au milieu de ce monde horrible. Ce qui m'a plu, c'est la beauté de ces personnages, qui luttent pour être heureux avec une candeur et plein d'humour", explique Claire Keim.

Le rite avant chaque représentation

Ils sont douze acteurs à jouer dans la pièce. Et avant chaque représentation, ils ont leur rite, qui constitue un moment très important : "Tous les soirs avant d'entrer en scène, on se tient les bras, on se rapproche. On s'envoie une décharge d'amour infini et on fait blblblbl, ça finit en hurlement de haka et ça nous fout une patate énorme. On est à l'unisson et j'adore ce moment", déclare l'actrice et chanteuse française.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/