1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. C'est à lire : "La femme qui avait perdu son âme" de Bob Shacochis
1 min de lecture

C'est à lire : "La femme qui avait perdu son âme" de Bob Shacochis

REPLAY - "La femme qui avait perdu son âme" de Bob Shacochis raconte l'enquête sur la mort d'une jeune femme. Plusieurs hommes, obsédés par cette fille de diplomate, tentent de percer le mystère.

"La Femme qui avait perdu son âme" est publié aux éditions Gallmeister
"La Femme qui avait perdu son âme" est publié aux éditions Gallmeister
Crédit : Gallmeister
C'est à lire : "La femme qui avait perdu son âme" de Bob Shacochis
01:48
micros
La rédaction numérique de RTL

Oliver Gallmeister, qui vient de fêter les dix ans de sa formidable maison d'édition, ne téléphone jamais à un journaliste pour lui demander de chroniquer l'un de ses livres. Pour la bonne et simple raison que ses bouquins sont tellement bons qu'ils n'ont pas besoin d'aide. Le premier de cette année est au-delà du bon : il est exceptionnel. 

Ce sont 800 pages de pur bonheur littéraire, au fil du XXème siècle, à travers le destin d'une femme qui a perdu son âme… Quand l'humanitaire américain Tom Harrington la rencontre en Haïti au milieu des années 90, elle s'appelle Renée Gardner ou Jacqueline Scott, selon ses interlocuteurs. Elle est photographe free-lance et belle à tomber par terre. Elle n'a pas trente ans et plus que quelques mois à vivre. 

Dix ans plus tôt, elle s'appelait Dorothy Chambers, adolescente lumineuse et fille adorée de son espion de père, attaché à l'ambassade américaine d'Ankara. Un anticommuniste forcené, dont la famille d'origine croate a été décimée par les maquisards de Tito.

Autour de ces quelques personnages portés par le vent de l'Histoire, Bob Schacochis nous livre une aventure puissante et inoubliable pleine de violence et de sang… Pleine d'amour aussi, débridé et malsain, entre une fille subjuguée et un père à moitié fou. C'est admirablement écrit et traduit à la perfection. En clair, c'est un très grand livre, dont il serait malavisé de se priver.

La Femme qui avait perdu son âme
La Femme qui avait perdu son âme
Crédit :
À lire aussi

Tous les dimanches à 9h25, découvrez le coup de cœur littéraire de Bernard Poirette et ses suggestions de lecture pour le week-end.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/