2 min de lecture Woody Allen

Woody Allen : "J'ai une vie très classe moyenne"

INVITE RTL - Le réalisateur raconte la genèse de son nouveau film, "Blue Jasmine", dont RTL est partenaire. Il revient aussi sur sa richesse et sur les Français, "qui l'ont toujours soutenu".

Woody Allen.
Woody Allen. Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
Yves Calvi et Woody Allen
Yves Calvi et Woody Allen

Il confesse avoir craqué, dès que sa femme lui a raconté l'histoire, au détour d'un déjeuner. "Je me suis dit 'voilà une histoire tragique, je suis certain qu'il y a un film très enthousiasmant à faire à partir de cela'", raconte Woody Allen au micro de RTL.

Dans son dernier film, Blue Jasmine, sur les écrans le 25 septembre, le réalisateur dresse le portrait de Jasmine, une femme en pleine chute sociale. Elle se croyait riche, elle n'a plus rien. Elle était amoureuse de son mari homme d'affaires, il l'a trompée en permanence.

"Là où j'habite à New York, c'est vraiment le cœur de ce monde-là", explique Woody Allen. "Je sais où ces femmes vont faire les courses, les restaurants qu'elles fréquentent, les voitures qu'elles conduisent, je sais à quoi ressemblent leurs appartements. C'est pour cela que c'était très facile pour moi d'écrire en détail leurs vies."

À lire aussi
Cate Blanchett dans Blue Jasmine. Woody Allen
Woody Allen : les premières images de "Blue Jasmine"
>
"Blue Jasmine", le nouveau film de Woody Allen

La vie "très classe moyenne" du réalisateur

Lui-même assure qu'il n'a "jamais voulu être riche" : "J'ai toujours voulu m'assurer que j'avais assez pour avoir la liberté d'écrire ce que je voulais sans avoir à suivre les ordres d'un autre dictateur que moi."

Je n'ai jamais voulu être riche

Woody Allen
Partager la citation

"J'ai une petite maison, j'ai une voiture, je n'ai pas de bateau, je ne vais pas faire de grands voyages sauf pour travailler", détaille Woody Allen. "Je vis une vie très classe moyenne". Et s'il perdait tout, il pourrait toujours continuer à écrire, affirme-t-il. "Il faudrait que je trouve un petit boulot banal", s'imagine le réalisateur, qui voudrait juste avoir "le plus de temps libre" possible.

Une vision très "romantique" de Paris

L'Américain reste très attaché à la France : "Depuis mes débuts, les Français m'ont soutenu en tant qu'artiste, ils m'ont encouragé, je ne sais pas ce que je ferai sans eux." Woody Allen le reconnaît, il avait dans sa jeunesse une vision idyllique de l'Hexagone. "J'avais la même idée que des millions d'Américains", assure-t-il.

"Que la France et Paris étaient un paradis romantique. Que les gens s'embrassaient dans la rue, dans les jardins publics, se tenaient la main. Que les Français savaient beaucoup plus de choses sur l'amour et le sexe que les Américains. Que la ville était belle et que c'était le seul endroit du monde où vous étiez certain de tomber amoureux."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Woody Allen Cinéma Culture-loisirs
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7764231257
Woody Allen : "J'ai une vie très classe moyenne"
Woody Allen : "J'ai une vie très classe moyenne"
INVITE RTL - Le réalisateur raconte la genèse de son nouveau film, "Blue Jasmine", dont RTL est partenaire. Il revient aussi sur sa richesse et sur les Français, "qui l'ont toujours soutenu".
https://www.rtl.fr/actu/woody-allen-j-ai-une-vie-tres-classe-moyenne-7764231257
2013-09-03 09:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/x50_2p8DAglaqIC87uAaMA/330v220-2/online/image/2013/0903/7764231279_woody-allen.jpg