2 min de lecture Cinéma

VIDÉOS - Stanley Kubrick, le maître de la réalisation est décédé il y a 15 ans

Le réalisateur est décédé il y a quinze ans, jour pour jour. Retour sur un réalisateur hors-norme qui a marqué le cinéma en seulement 13 films.

Stanley Kubrick est décédé le 7 mars 1999
Stanley Kubrick est décédé le 7 mars 1999 Crédit : STF / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Dérangeant, précurseur, autodidacte. Stanley Kubrick a marqué le cinéma par la variété de ses films. Le 7 mars 1999, le monde du septième art pleurait la disparition du réalisateur, âgé de 70 ans. Il laisse en héritage une carrière prolifique avec trois courts métrages et treize longs métrages, en 46 ans de carrière.

>
VIDÉO - Mort de Stanley Kubrick : 15 ans déjà Crédit Image : RTL.fr | Crédit Média : RTL.fr | Date :

Stanley Kubrick n'avait pas de sujet de prédilection. Le réalisateur aura touché à tous les domaines en passant du film en noir et blanc (Lolita) à la couleur (Full Metal Jacket) mais aussi du péplum, avec Spartacus, au film de science-fiction dans 2001, l'Odyssée de l'espace.
 
Après des débuts dans la photographie, Stanley Kubrick s'oriente vers le cinéma. Pour lui, être un bon réalisateur signifie être à la fois être metteur en scène et technicien. Sur les tournages, il devient son propre directeur de la photographie, au même titre que scénariste, producteur mais aussi cadreur ou ingénieur son. Son perfectionnisme et sa brusquerie avec certains acteurs participeront à la légende du personnage et alimenteront les anecdotes.

Un esthétisme usé jusqu'à la perfection

L'esthétisme obsède Stanley Kubrick qui, dans Barry Lyndon, réalisé en 1975, souhaite retrouver l'image des tableaux du 18ème siècle. Pour retrouver l'atmosphère de l'époque, le réalisateur se lance le pari fou de filmer les scènes en intérieur à la lueur des bougies. Les visages des acteurs sont maquillés de blanc et filmés grâce à un appareil initialement destiné pour la Nasa. Rien ne semble faire reculer Stanley Kubrick.

>
"Barry Lyndon" - Bande Annonce

Le film au service de la musique classique

Autre élément récurrent dans le cinéma de Stanley Kubrick : la musique. Elle n'est pas juste un élément du film. Dans la majorité de ces films, le réalisateur opte pour de la musique classique. C'est dans 2001, l'Odyssée de l'espace que pour la première fois, Stanley Kubrick incorpore ce type de musique.

>
"2001, l'Odyssée de l'espace" - Bande annonce
À lire aussi
Une salle de cinéma vide (illustration) Cinéma
Les jeunes ne vont plus au cinéma, à l'inverse des plus de 50 ans

Dans Orange mécanique, elle est indispensable et permet au réalisateur de contrebalancer avec la violence des images montrées. 

>
"Orange Mecanique" - Bande Annonce

"Eyes Wide Shut", la dernière polémique

Son dernier film Eyes Wide Shut crée la polémique. Le long métrage montre la vie d'un jeune couple bourgeois, Bill et Alice, interprétés par Tom Cruise et Nicole Kidman, à New York. Le scénario bascule au moment où Alice avoue après avoir fumé de la marijuana, qu'elle avait tenter de tromper son époux.

Stanley Kubrick est mort pendant la réalisation du film. Il sera donc monté sans la patte de l'artiste. Certains puristes critiqueront le travail final, ne correspondant pas aux volontés du réalisateur

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Culture-loisirs Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants