1 min de lecture Nicolas Hulot

VIDEO - Nicolas Hulot, "envoyé spécial pour la protection de la planète", s'explique sur RTL

L'animateur écologiste Nicolas Hulot a annoncé jeudi avoir été nommé par François Hollande "envoyé spécial du Président de la République pour la protection de la planète". Il était l'invité de RTL Soir, jeudi, et répondait aux questions de Marc-Olivier Fogiel.


Nicolas Hulot
Nicolas Hulot Crédit : RTL
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Yaël Goosz

Nicolas Hulot était l'invité de RTL Soir à 18h20

Vous qui prônez votre indépendance pourquoi avoir accepté cette mission d'"envoyé spécial du Président de la République pour la protection de la planète" ?
"Ça ne la compromet pas. Ca ne change rien dans mon indépendance. Si j’ai accepté c’est que je crois que peu de gens ont conscience que les sujets qu’on aborde sont des sujets cruciaux…

Les engagements que la France mais surtout le monde prend en ce moment conditionnent la crise à venir donc moi j’ai décidé pour les quelques temps à venir, les peut-être deux/trois ans de me donner complètement à mon engagement.

 Il se trouve que j’ai une opportunité grâce à cette mission de déployer mon engagement, mes convictions, mes propositions à une échelle inespérée pour moi en m’appuyant sur le réseau diplomatique français".

Concrètement ça va être quoi ? 
"Ca va être d’identifier des interlocuteurs politiques avec lequel on peut créer des alliances et d’identifier des interlocuteurs politiques qui sont peut-être un peu réticent, qui ont un peu abdiqué sur ces sujets-là. Ça va être aussi de rétablir des fils de dialogue pour essayer en vue des conférences climats d’apaiser un peu les choses mais de mobiliser, de mobiliser les sociétés civiles qui ne sont pas au fait de ces sujets-là".

Ce n’est pas compliqué de défendre dans le monde la politique d’un gouvernement qui n’est pas très écolo ? 
"Mon exigence pour la France et pour l’Europe reste la même, ma liberté de parole reste la même… Ne mélangeons pas tout, à la fois la France a beaucoup à faire mais pour quelqu’un qui voyage comme moi je peux vous dire qu’on n’est pas pire mais on peut faire beaucoup mieux et beaucoup plus vite…"

Vous n'avez pas peur d'être utilisé grâce à votre bonne image ?
"Je suis convaincu que ce n’est pas l’intention du Président. Je crois que ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas instrumentalisable, ma liberté de parole elle ne change pas, je ne tourne jamais 7 fois ma langue dans ma bouche. Je respecte la mission, je respecte cette fonction mais ça ne m’empêchera pas de m’exprimer..."

Mon boulot il va être surtout dans les capitales ou dans les lieux où la crise climatique et la crise écologique impactent.  Je veux être le témoin de ceux qui souffrent déjà au quotidien de cela. Ça fait souvent sourire aujourd’hui l’écologie, les changements climatiques mais je peux vous dire qu’il y a des endroits où ça ne fait pas du tout sourire ça fait mourir.

J’ai peut-être pas toutes les compétences mais j’ai mes convictions et elles sont solides. Il m’arrive grâce à ces convictions de sensibiliser les esprits… J'ai toujours dépensé mon énergie à convaincre les non convaincus, et non pas les convaincus".

Vous espérez que la conférence climatique en 2015 soit en France ? 
"J’ai convaincu le Président que la France demande à accueillir cette conférence. Les risques d’échecs au moment où je vous parle sont énormes évidemment mais raison de plus si on croit que c’est un moment crucial raison de plus pour que la France mobilise tous ses moyens…"

Vous ne serez pas rémunéré ?
"Non je l’ai souhaité pour qu’il n’y ait pas d’ambigüité sur la raison pour laquelle j’ai accepté cela. Je ne suis pas d’occupation ma fondation me prend déjà 7 jours sur 7, 24h/24h mais en même temps on est tourné vers la France un peu vers l’Europe mais on sait bien que ces enjeux là c’est aussi au niveau internationale qu’il faut les appréhender."  

Lire la suite
Nicolas Hulot Politique Écologie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants