1 min de lecture Haute-Vienne

Veilleur d'un centre éducatif tué : "C'est un choc", dit le maire de Magnac-Laval

RÉACTION - Le maire de Magnac-Laval, où sept mineurs ont été placés en garde à vue après la découverte du corps d'un veilleur de nuit d'un centre éducatif, fait part de sa stupéfaction.

Magnac-Laval : la gendarmerie postée devant l'établissement, le 11 janvier 2014.
Magnac-Laval : la gendarmerie postée devant l'établissement, le 11 janvier 2014. Crédit : AFP
Maud de Carpentier et La rédaction numérique de RTL

Que s'est-il passé à Magnac-Laval vendredi dans la nuit ? Dans ce village de Haute-Vienne, entre Poitiers et Limoges, les gendarmes ont été appelés et ont découvert le corps d'un veilleur de nuit tué à coups de couteau.

Les faits se sont déroulés dans un centre de formation pour enfants en difficulté. Sept mineurs sont en garde à vue. Jean-Bernard Jarry, le maire du village, est revenu sur ce drame au micro de RTL.

Le surveillant estimé de la population locale et du personnel

"Vers minuit le veilleur de nuit a été découvert assassiné de plusieurs coups de couteaux dans les couloirs de l'établissement", raconte l'édile.

À lire aussi
Des "gilets jaunes" rassemblés à Marseille samedi 8 décembre 2018 Gilets jaunes
Haute-Vienne : une rencontre entre élus et "gilets jaunes" tourne au pugilat

Le centre éducatif de formation professionnelle (CEFP) où il a été retrouvé baignant dans le sang, est "un établissement qui s'occupe d'enfants placés par les parents ou la justice, des placements sociaux dirons-nous", précise Jean-Bernard Jarry.

Tout le monde pense au disparu, à sa famille

Jean-Bernard Jarry, maire de Magnac-Laval
Partager la citation

La victime, âgée d'une soixantaine d'années, travaillait dans cet établissement qui se trouve "en plein cœur du bourg", "depuis 13 ou 14 ans". 

Ce surveillant était "estimé de la population locale et du personnel, quelqu'un qui faisait très bien son travail", affirme le maire.

"C'est un choc parce que tout le monde pense au disparu, à sa famille, à ce brave homme qui faisait son métier tout simplement et qui n'est pas rentré chez lui…", regrette le maire.

>
Veilleur d'un centre éducatif tué : "C'est un choc", dit le maire de Magnac-Laval Crédit Média : Maud De Carpentier | Durée : | Date :

Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime a été retrouvée dans la nuit de vendredi à samedi "dans une mare de sang", laissant penser le procureur de la République de Limoges à un "acharnement".

Sept mineurs ont été placés en garde à vue "pour la nécessité de l'enquête", mais, selon le procureur Michel Garrandaux, il n'y a pour l'heure "pas de lien probant" et "toutes les pistes sont ouvertes", comme celle d'une "intrusion extérieure".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Haute-Vienne Faits divers Homicide
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7768727858
Veilleur d'un centre éducatif tué : "C'est un choc", dit le maire de Magnac-Laval
Veilleur d'un centre éducatif tué : "C'est un choc", dit le maire de Magnac-Laval
RÉACTION - Le maire de Magnac-Laval, où sept mineurs ont été placés en garde à vue après la découverte du corps d'un veilleur de nuit d'un centre éducatif, fait part de sa stupéfaction.
https://www.rtl.fr/actu/veilleur-d-un-centre-educatif-tue-c-est-un-choc-dit-le-maire-de-magnac-laval-7768727858
2014-01-11 19:29:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/BR7GVZrMLaM6afst8JPgdw/330v220-2/online/image/2014/0111/7768730103_magnac-laval-la-gendarmerie-poste-devant-l-etablissement-le-11-janvier-2014.jpg