1 min de lecture Écologie

Un ver marin comme substitut du sang

CHRONIQUE - Pour faire face au manque de sang humain, une PME bretonne compte produire de l'hémoglobine avec des vers marins.

Le ver marin contient de l'hémoglobine en grande quantité
Le ver marin contient de l'hémoglobine en grande quantité Crédit : DR
Virgine Garin
Virginie Garin Journaliste RTL

Sous les petits tortillons de sable que l'on trouve que la plage, il y a en général un ver marin. Ce ver contient de l'hémoglobine en grande quantité, qui n'est pas typé - donc compatible avec tous les groupes sanguins humain. 

Hemarina, une PME bretonne créée par un ancien chercheur du CNRS, a mis au point un système pour récupérer l'hémoglobine, qui est rouge aussi. Pour en avoir en quantité suffisante, elle compte élever dans une immense piscine, sur du sable, 30 tonnes de ces vers dans une ferme marine près de Noirmoutier.

Dans un premier temps, cette molécule pourrait servir à mieux conserver les greffons lors de don d'organe. Il faut aller très vite : le greffon s'asphyxie en quelques heure. Les conserver dans l'hémoglobine de ver permettra de les oxygéner plus longtemps.

Hemarina veut lancer les premiers essais cliniques avant la fin de l'année. Elle travaille aussi avec l'armée américaine pour faire de la transfusion en cas de chirurgie d'urgence. Des essais ont déjà eu lieu sur  des rats et des porcs. Il a été possible de remplacer complètement leur sang par celui des vers. C'est compatible.

À lire aussi
le journal
Les infos de 12h30 - Loi climat : l'écologie, sujet de discorde chez les Marcheurs

La PME a déjà déposé 28 brevets. Elle n'attend plus que le feu vert du ministère de l'Industrie pour commencer son élevage de vers. Il était un peu réticent jusqu'à présent. Il s'inquiétait : 30 tonnes de vers au même endroit, qu'est-ce que cela va donner ? 

Ces vers sont propres. D'ailleurs sur les plages, où on les trouve, plus il y en a, plus la plage est saine. L'enjeu de ce projet est important. Dans le monde, il manque chaque année 100 millions de litres de sang pour la transfusion sanguine.

>
Un petit ver marin pourrait fabriquer de l'hémoglobine Crédit Média : Virginie garin | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Santé Innovation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants