1 min de lecture Info

Grève de la faim : un père réclame de meilleurs soins pour son fils foudroyé

Le père d'un garçon foudroyé alors qu'il n'était qu'un collégien réclame plus de soins médicaux.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Cela fait douze jours qu'un père de famille est en grève de la faim devant le ministère de la Santé à Paris. Il réclame des meilleurs soins pour son fils, frappé par la foudre il y a six ans.

Robin Richard, 20 ans aujourd'hui, a reçu une décharge de "400.000 à 2 millions de volts" le 29 mars 2007. A l'époque de l'accident, "on nous a dit: il a le cerveau grillé, il faut le débrancher", se souvient son père, Bruno Richard. Au bout de huit mois, l'adolescent est pourtant sorti du coma. Son père a alors mené sa première grève de la faim pour obtenir son transfert dans une structure adaptée.

Déjà plusieurs grèves de la faim

Il en est aujourd'hui à sa sixième grève de la faim, installé jour et nuit devant le ministère, dans le VIIe arrondissement.

Depuis huit mois, son fils est au centre de réadaptation de Coubert, en Seine-et-Marne. Il estime qu'il ne reçoit pas assez de séances de kinésithérapie, "deux à trois heures par semaine". Il avait déjà écrit à François Hollande, en avril 2013, pour évoquer ce manque de soins.

À lire aussi
Grâce au potager municipal, la cantine de Lagraulet tourne au bio. société
Gers : un maire crée un potager municipal pour fournir la cantine scolaire

Une médiation entre les parents et le centre médicalisé est en cours.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Santé Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants