1 min de lecture Faits divers

Tuerie de l'école juive : l'émotion dépasse les frontières

La tuerie de l'école juive de Toulouse a suscité une gigantesque émotion à l'étranger, et notamment en Israël. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a condamné un "meurtre méprisable de Juifs". "Nous sommes horrifiés par cette attaque et nous faisons confiance aux autorités françaises pour faire toute la lumière dans ce drame et traduire les responsables de ces meurtres en justice", a affirmé le porte-parole Yigal Palmor. Les radios et télévisions israéliennes ont interrompu momentanément leurs programmes habituels pour donner des détails sur cette attaque. Aux États-Unis, la police de New York a décidé lundi de renforcer la sécurité aux abords des synagogues et des institutions juives. Ban Ki-moon , le secrétaire général de l'ONU "condamne de la manière la plus ferme" la tuerie de Toulouse.

Micro RTL
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Israël "horrifié"

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a condamné "le meurtre odieux de juifs, dont de petits enfants". "Il est trop tôt pour savoir précisément quelles sont les circonstances de cet acte meurtrier, mais nous ne pouvons pas écarter la possibilité qu'il a été motivé par un antisémitisme violent et sanglant", a déclaré M. Netanyahu.
  
"De toutes les choses horribles, je ne connais pas de plus grand péché que le meurtre d'un enfant, un être innocent qui n'a fait de mal à personne", a de son côté dit le président Shimon Pérès, francophone et francophile.
  
La classe politique israélienne dans son ensemble s'est indignée, tout en soulignant faire confiance à Paris pour élucider au plus vite ce crime. Radios et télévisions en Israël ont interrompu momentanément leurs programmes pour donner des détails sur l'attaque.
  
Les Etats-Unis craignent un "copycat syndrom"

L'Autorité palestinienne, par la voix de son négociateur Saëb Erakat, a fait part de son indignation face à cet "attentat". Le Vatican a exprimé sa "profonde indignation, son effarement, et sa condamnation la plus résolue". "L'attentat de Toulouse (...) est un acte horrible et ignoble, qui s'ajoute à d'autres actes récents de violence absurde qui ont blessé la France", a déclaré le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi.
  
Aux États-Unis, la Maison Blanche a condamné "dans les termes les plus forts" cette "horrible attaque", dénonçant un "acte de violence gratuit et révoltant". A New York, la police a décidé de renforcer la sécurité aux abords des synagogues et des institutions juives.
  
"Rien n'est plus intolérable que le meurtre d'enfants innocents"

Au nom de la Commission européenne, José Manuel Barroso a dénoncé un "crime odieux" : "Rien n'est plus intolérable que le meurtre d'enfants innocents".
  
Le président de l'UE, Herman Van Rompuy, s'est déclaré "choqué" et a également parlé de "crime odieux", le président du Parlement européen, Martin Schulz, fustigeant "les plus lâches violences".
  
Le chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton, a dressé un parallèle entre la tuerie de Toulouse et les jeunes de Gaza ou de Syrie : "Quand nous pensons à ce qui s'est passé aujourd'hui à Toulouse, quand nous nous souvenons de ce qui s'est passé en Norvège il y a un an, quand nous savons ce qui se passe en Syrie, quand nous voyons ce qui se passe à Gaza et dans différentes parties du monde, nous pensons aux jeunes et aux enfants qui perdent leur vie".

La communauté internationale condamne


Le secrétaire général de l'ONU "condamne de la manière la plus ferme cet acte de violence et présente ses sincères condoléances aux familles des victimes et à la communauté juive, ainsi qu'au gouvernement et au peuple français", indique un porte-parole.
  
Une fusillade a éclaté lundi matin devant un collège-lycée juif de Toulouse (sud-ouest de la France), faisant quatre morts, dont trois enfants, et un blessé grave. L'auteur présumé des coups de feu a pris la fuite en scooter.

Lire la suite
Faits divers Violence Décès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7745717935
Tuerie de l'école juive : l'émotion dépasse les frontières
Tuerie de l'école juive : l'émotion dépasse les frontières
La tuerie de l'école juive de Toulouse a suscité une gigantesque émotion à l'étranger, et notamment en Israël. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a condamné un "meurtre méprisable de Juifs". "Nous sommes horrifiés par cette attaque et nous faisons confiance aux autorités françaises pour faire toute la lumière dans ce drame et traduire les responsables de ces meurtres en justice", a affirmé le porte-parole Yigal Palmor. Les radios et télévisions israéliennes ont interrompu momentanément leurs programmes habituels pour donner des détails sur cette attaque. Aux États-Unis, la police de New York a décidé lundi de renforcer la sécurité aux abords des synagogues et des institutions juives. Ban Ki-moon , le secrétaire général de l'ONU "condamne de la manière la plus ferme" la tuerie de Toulouse.
https://www.rtl.fr/actu/tuerie-de-l-ecole-juive-l-emotion-depasse-les-frontieres-7745717935
2012-03-20 09:20:00