1 min de lecture Faits divers

Trappes : une deuxième nuit de tensions

EN IMAGES - La ville de Trappes dans les Yvelines a connu une deuxième nuit de tensions samedi, deux jours après l'arrestation d'un homme qui aurait tenté d'agresser un policier.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Trappes (Yvelines) a connu une deuxième nuit de tensions, samedi, au lendemain de violentes échauffourées au cours desquelles cinq personnes ont été blessées dont un adolescent de 14 ans, grièvement blessé à l'œil par un projectile.

A Trappes, un automobiliste a foncé sur des policiers, qui ont réussi à l'éviter. Il a été pris en chasse par un hélicoptère. Dans la ville voisine d'Elancourt, un véhicule de police a été partiellement brûlé par un jet de cocktail molotov sans faire de blessés.

Une vingtaine de voitures ont été incendiées dans la nuit de samedi à dimanche. "Une cinquantaine d'individus ont causé des troubles avec notamment des tirs de mortiers et de fusées sur la police", a précisé dimanche matin David Callu, du SGP Police, sur BFM TV, ajoutant qu'au moins quatre personnes avaient été interpellées. Les forces de l'ordre ont aussi essuyé des jets de pierres.

Des policiers patrouillent à Trappes
Des policiers patrouillent à Trappes Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP

Ces tensions se sont étendues à d'autres villes comme Guyancourt, également dans les Yvelines. 

À lire aussi
L'avion militaire Airbus A400 M en phase atterrissage à Berlin (illustration) faits divers
Chili : disparition d'un avion militaire avec 38 personnes à bord

Dimanche, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a annoncé qu'"un dispositif de sécurité conséquent sera maintenu" à Trappes.

Ces violences faisaient suite à l'arrestation d'un homme, jeudi. Le mari de la femme intégralement voilée contrôlée jeudi à Trappes a tenté d'étrangler un policier lors du contrôle, a déclaré samedi le procureur de la République de Versailles, Vincent Lesclous. L'homme a été remis en liberté dans la journée et placé sous contrôle judiciaire. Il sera convoqué prochainement devant un tribunal. Le policier agressé présente des marques d'étranglement au cou et une trace de coup au niveau d'une pommette, a ajouté le procureur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants