1 min de lecture Union européenne

Traité de Lisbonne : gueule de bois pour l'UE après le "Non" irlandais

53,4% de "Non"... Ce chiffre doit hanter les mémoires des dirigeants européens après la gifle infligée par les Irlandais au Traité de Lisbonne. L'Irlande était le seul pays des 27 membres de l'Union qui devait le ratifier par référendum : et le peuple à parlé. Les classes moyennes et les ouvriers ont massivement voté contre le traité dans ce référendum. C'est au Sud de Dublin, dans les quartiers populaires de Dublin, que la contestation a été la plus forte : plus de 65% de "Non"

Rémi Sulmont
Rémi Sulmont et Alain Franco

Le Premier ministre irlandais Brian Cowen a affirmé que le "non" de son pays au traité de Lisbonne instaurait "une incertitude considérable et une situation difficile", mais a refusé d'enterrer le texte.  Le gouvernement "accepte et respecte le verdict du peuple irlandais", a déclaré M. Cowen devant des journalistes, tout en précisant qu'il tenterait de trouvait une solution de compromis avec les autres pays membres de l'Union européenne pour permettre aux objectifs du traité d'être appliqué.
   
Pour l'heure, 18 Etats sur 27 ont dores et déjà ratifié ce traité simplifié. La Belgique, le Royaume Uni, , l'Italie, les Pays Bas, la république Tchèque, Chypre, l'Espagne et la suède ne l'ont pas encore fait. Le parlement Polonais a ratifié le texte mais le président ne l'a pas encore signé.

Malgré ce nouveau coup dur, La commission européenne, Paris et Berlin   se refusent d'enterrer le traité et appellent à poursuivre  la ratification. Paris et Berlin assurent d'une même voix  que "les réformes contenues dans ce traité sont nécessaires pour rendre l'Europe plus démocratique et plus efficace"...

"Nous sommes tristes, nous sommes surtout tristes pour nos amis irlandais mais je crois qu'on va aller de l'avant", a dit Jean-Pierre JOUYET, secrétaire d'Etat aux Affaires européennes.  "Je ne suis absolument pas découragé, au contraire, combatif" et il a rejeté l'idée d'une sortie de l'Irlande de l'UE (l'irlande est entrée dans l'UE en 1973).

Lire aussi :
La semaine politique de Franz-Olivier Giesbert
Traité de Lisbonne : les Irlandais disent "Non" à 53,4%
 

Lire la suite
Union européenne Union européenne Traité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
271096
Traité de Lisbonne : gueule de bois pour l'UE après le "Non" irlandais
Traité de Lisbonne : gueule de bois pour l'UE après le "Non" irlandais
53,4% de "Non"... Ce chiffre doit hanter les mémoires des dirigeants européens après la gifle infligée par les Irlandais au Traité de Lisbonne. L'Irlande était le seul pays des 27 membres de l'Union qui devait le ratifier par référendum : et le peuple à parlé. Les classes moyennes et les ouvriers ont massivement voté contre le traité dans ce référendum. C'est au Sud de Dublin, dans les quartiers populaires de Dublin, que la contestation a été la plus forte : plus de 65% de "Non"
https://www.rtl.fr/actu/traite-de-lisbonne-gueule-de-bois-pour-l-ue-apres-le-non-irlandais-271096
2008-06-14 15:50:00