1 min de lecture Faits divers

Trafic d'armes entre Marseille et la Corse : un responsable syndical de la SNCM inculpé

Un responsable syndical de la SCNM a été mis en examen et écroué dans le cadre de l'enquête sur un trafic d'armes et de stupéfiants.

Des employés de la SNCM à Marseille le 28 octobre 2012.
Des employés de la SNCM à Marseille le 28 octobre 2012. Crédit : BORIS HORVAT / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Camille Abboche, le secrétaire général adjoint de la CFTC à la SNCM, a été mis en examen et écroué dans le cadre de l'enquête sur un trafic d'armes et de stupéfiants entre le continent et la Corse.

Présenté de source proche de l'enquête comme l'un des pivots du trafic, le responsable syndical a été mis en examen pour "association de malfaiteurs en lien avec un trafic d'armes et trafic de stupéfiant", a précisé Me Eric Campana, l'avocat de Camille Abboche. Il a été écroué à la prison de Luynes (Bouches-du-Rhône). Camille Abboche, qui a passé 96 heures en garde à vue, n'a pas souhaité s'exprimer sur cette affaire devant le juge, n'ayant pas eu accès au dossier dans sa totalité, a ajouté Me Campana.

18 personnes déjà interpellées

Dix-huit personnes avaient été interpellées jeudi 12 et vendredi 13 septembre à Marseille et en Corse dans le cadre de cette enquête. Deux femmes, conjointes de suspects, avaient ensuite été remises en liberté. Les suspects sont soupçonnés d'avoir participé à un trafic d'armes et de drogue à bord de bateaux de la compagnie, selon une source proche du dossier.

Le principal mis en cause, âgé de 35 ans, avait été interpellé jeudi 12 septembre près de l'Ile-Rousse en Haute-Corse, en train d'effectuer une transaction portant sur des armes et des stupéfiants avec un marin de 49 ans. L'enquête, instruite par la Jirs (Juridiction interrégionale spécialisée, chargée des affaires de grand banditisme), avait démarré à l'automne 2011.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants