2 min de lecture Spanghero

Spanghero : l'administrateur judiciaire se penche sur les offres de reprise

L'administrateur judiciaire de Spanghero, touchée par le scandale de la viande de cheval, convoque ce mardi à 16h un comité d'entreprise afin de se prononcer sur les deux projets de reprise. Les salariés craignent que la fermeture du site à Castelnaudary (Aude) soit décidée.

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les 240 salariés de Spanghero redoutent d'apprendre ce mardi que leur entreprise ferme et de perdre leur emploi, épilogue de plus en plus vraisemblable du scandale de la viande de cheval.

L'administrateur judiciaire a convoqué un comité d'entreprise mardi à 16h. Il se prononcera sur les deux projets de poursuite d'activité déposés à ce jour et, s'il ne les juge pas viables, il devrait décider la fermeture du site, selon les représentants du personnel.

Car les deux plans de reprise, portés d'un côté par l'ancien propriétaire Laurent Spanghero (avec l'aide d'un investisseur) et de l'autre par des salariés, sont encore insuffisamment financés.

Les représentants des salariés ont reçu les documents confidentiels préalables à la réunion du comité d'entreprise. Ils ne disent pas ce qu'ils contiennent. Mais "tout le monde est inquiet. S'il n'y a pas de repreneur, 240 personnes vont se retrouver licenciées", reconnaît Christophe Lagarde, secrétaire (FO) du comité d'entreprise.

"On a promis de se battre"

À lire aussi
Jacques Poujol le 31 janvier 2019, à Paris Spanghero
Scandale de la viande de cheval : 6 mois ferme pour l'ex-directeur de Spanghero


Laurent Spanghero, lui, conserve "bon espoir". "Pour l'instant, mon dossier n'est pas complètement ficelé. Mais on fait ce qu'il faut pour essayer d'être au rendez-vous", a expliqué celui qui a fondé l'entreprise avec un frère avant de la vendre en 2009 à la coopérative basque Lur Berri.

Son projet prévoit la reprise de 80 salariés dans un premier temps.

"D'ici à demain midi, je pense qu'on va apporter suffisamment de garanties pour qu'il (l'administrateur) ne prenne pas la décision de fermer. Ce serait un désastre", dit-il.

Les salariés planchent également sur leur propre projet de reprise, mais sans cacher leur sentiment d'impuissance. "On a promis de se battre jusqu'au bout mais c'est compliqué. On est encore loin du compte" financièrement, admet Jean Aparicio (FO).

Négoce de viande

Avec Spanghero, ce serait l'entreprise au cœur du scandale qui disparaîtrait. Spanghero est aux abois depuis qu'elle a été désignée, mi-février, comme un responsable primordial du scandale européen de la viande de cheval. Spanghero est surtout spécialisée dans la transformation de viande et la fabrication de plats préparés. Mais c'est dans le cadre de son activité mineure de négoce de viande qu'elle est accusée d'avoir sciemment revendu du cheval à la place de bœuf à des entreprises produisant elles-mêmes des plats cuisinés comme des lasagnes pour de grandes marques ou de grands distributeurs.

Spanghero, poids lourd économique qui revendiquait 360 salariés (avec les intérimaires ou les contrats à durée déterminée) avant le scandale dans un département durement touché par le chômage, espérait se rétablir il y a encore quelques semaines, même à effectifs réduits. Mais, de l'avis général des salariés, la révélation a posteriori de la découverte dans l'entreprise de viande de mouton britannique prohibée en même temps que de la viande de cheval, a mis l'entreprise à genoux.

Spanghero ne serait pas la première à disparaître à la suite d'un scandale qui a largement éclaboussé la filière. Le tribunal de commerce d'Arras a prononcé le 22 mai la liquidation judiciaire du fabricant de lasagnes Fraisnor, qui employait une centaine de personnes. L'entreprise de Feuchy (Pas-de-Calais) n'était pas impliquée dans la fraude. Mais elle a payé la désaffection massive des consommateurs qui se sont détournés des lasagnes fraîches.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Spanghero Économie Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7761770287
Spanghero : l'administrateur judiciaire se penche sur les offres de reprise
Spanghero : l'administrateur judiciaire se penche sur les offres de reprise
L'administrateur judiciaire de Spanghero, touchée par le scandale de la viande de cheval, convoque ce mardi à 16h un comité d'entreprise afin de se prononcer sur les deux projets de reprise. Les salariés craignent que la fermeture du site à Castelnaudary (Aude) soit décidée.
https://www.rtl.fr/actu/spanghero-l-administrateur-judiciaire-se-penche-sur-les-offres-de-reprise-7761770287
2013-05-28 07:48:00