1 min de lecture Pauvreté

La prime de Noël est "très largement insuffisante", selon Pierre-Édouard Magnan

INVITÉ RTL - La prime de Noël sera versée à 2,5 millions de Français. Mais son montant est-il suffisant ? Éléments de réponse avec Pierre-Édouard Magnan, porte-parole du Mouvement national des chômeurs précaires.

L'invité de RTL Petit Matin
La prime de Noël est "très largement insuffisante", selon Pierre-Édouard Magnan
Crédit Média : RTLnet Crédit Image : Wikimedia Common / Sigismund von Dobschütz
Voir la suite

La prime de Noël est-elle suffisante ? C'est la question posée à Pierre-Édouard Magnan, porte-parole du Mouvement national des chômeurs précaires (MNCP). La prime de Noël, d'un montant identique à celui des deux dernières années, "sera versée la semaine précédant Noël" à "plus de 2,5 millions de Français", a annoncé lundi 4 décembre la ministre de la Santé et des Solidarités Agnès Buzyn

La prime sera attribuée à "certains bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), ainsi qu'aux bénéficiaires de l'allocation de solidarité spécifique (ASS) et de l'allocation équivalent retraite", informe la ministre dans un communiqué. 


Comme en 2015 et en 2016, son montant sera de 152,45 euros pour une personne seule, 228,67 euros pour un foyer de deux personnes (couple sans enfant ou adulte isolé avec un enfant) et 274,41 euros pour trois personnes (couple avec un enfant ou adulte isolé avec deux enfants). 

Un montant qui n'a pas augmenté depuis sa création en 1998, explique Pierre-Édouard Magnan : "Je pense que c'est l'une des uniques allocations qui n'a jamais augmenté. Elle est, de toute façon, très largement insuffisante". 

Cette prime devrait être versée à tous ceux qui ont un revenu inférieur au seuil de pauvreté

Pierre-Édouard Magnan
Partager la citation

Même s'il estime son montant insuffisant, Pierre-Édouard Magnan sait que cette prime est essentielle pour ses bénéficiaires : "Elle permet, pour une immense partie, de boucher les trous, notamment en matière d'énergie (...). Elle permet aux gens de continuer d'exister, de faire des cadeaux à ses proches".

Mais les bénéficiaires de la prime de Noël sont assez limités et pour Pierre-Édouard Magnan, le périmètre doit être élargi : "Puisque cette prime existe, elle devrait être versée à tous ceux qui ont un revenu inférieur au seuil de pauvreté". 9 millions de français, soit 15% de la population, sont dans cette situation.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés