1 min de lecture Crime

Les « profileurs », dans la tête des tueurs

REPLAY - L’analyse comportementale et son véritable rôle dans une enquête criminelle...

L'heure du crime
Dans la tête des tueurs en série
Crédit Média : Jacques Pradel

L'édito de Jacques Pradel


Ce soir nous faisons le point sur l’analyse comportementale et son véritable rôle au cours d’une enquête criminelle. Le FBI a créé cette pratique à Quantico, dans le courant des années 1970, pour traquer les serial killers. Les enquêteurs de la gendarmerie nationale travaillent aujourd’hui couramment avec les équipes du département des sciences du comportement, dans de très nombreuses affaires…


La série Mindhunter de Netflix raconte comment à l’époque, quelques pionniers ont commencé à explorer cette nouvelle approche : rencontrer et enregistrer le témoignage de grands tueurs en série du pays, déjà emprisonnés, pour apprendre à « entrer dans leur tête », pour cerner leur personnalité et leurs modes opératoires, déceler ce qu’ils peuvent avoir en commun. Nous évoquerons  l’un de ces terribles tueurs Ed Kemper, « l’ogre de Santa Cruz ».




Nos invités

La Capitaine Elen Vuidard, analyste comportementale au département de la gendarmerie nationale, Stéphane Bourgoin qui vient de publier "Moi serial killer" chez Grasset 


Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime. 

L'équipe de l'émission vous recommande
Contenus sponsorisés