1 min de lecture Affaire Snowden

Snowden préférerait témoigner devant le Congrès américain

Edward Snowden prefèrerait témoigner devant le Congrès américain plutôt que devant les députés allemands

La police fédérale brésilienne veut rencontrer Edward Snowden dans le cadre de l'enquête sur l'espionnage des Etats-Unis au Brésil.
La police fédérale brésilienne veut rencontrer Edward Snowden dans le cadre de l'enquête sur l'espionnage des Etats-Unis au Brésil. Crédit : The Gardian - AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'ex-consultant du renseignement américain réfugié en Russie a expliqué vouloir témoigner devant le Congrès américain, afin de donner des explications, selon un député allemand qui l'a rencontré la veille.

Edward Snowden "ne s'est pas présenté à moi comme un anti-Américain ou un ennemi de l'Amérique, c'est plutôt l'inverse, il a dit que ce qu'il préférerait c'était témoigner devant le Congrès américain" plutôt que devant les députés allemands, a souligné Hans-Christian Ströbele, député des Verts allemands qui a eu un entretien de trois heures en Russie jeudi 31 octobre avec Snowden.

Un départ impossible de la Russie

Il préférerait témoigner devant une commission du Congrès pour "mettre les faits sur la table et donner des explications", a ajouté l'élu d'une circonscription de Berlin. Snowden s'est également dit prêt à témoigner devant le Parlement allemand, selon Ströbele.

Edward Snowden ne s'est pas présenté à moi comme un anti-Américain ou un ennemi de l'Amérique, c'est plutôt l'inverse,

Hans-Christian Ströbele
Partager la citation

L'avocat russe de Snowden, Anatoli Koutcherena, a déclaré de son côté à Moscou que Snowden ne pourrait pas aller en Allemagne sous peine de perdre son statut de réfugié, mais pouvait témoigner sans quitter la Russie. "Dans le cadre des accords internationaux, Snowden peut témoigner en Russie, mais c'est aux autorités allemandes de décider", a déclaré Anatoli Koutcherena.

Pas d'interview sur les documents livrés

À lire aussi
Le consultant de la NSA Edward Snowden le 6 juin 2013. affaire Snowden
Affaire Snowden : révélations, demande d'asile... ce qu'il faut savoir

Dans un entretien au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung à paraître samedi 2 novembre, Snowden a déclaré ne pas regretter d'avoir fait ses révélations, tout en concédant que ce qui lui coûtait le plus dans sa situation actuelle était "de ne pas avoir de contacts réguliers avec sa famille et ses proches".

A la question de savoir pourquoi il ne donnait pas d'interview sur le contenu des documents concernant l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA), il a répondu que "les journalistes et experts devaient se faire leurs propres jugements". Il a balayé d'un revers de main les accusations faites à son encontre, selon lesquelles il voulait nuire au gouvernement américain. "Ce qui aide l'opinion publique aux États-Unis et dans les autres pays aide aussi le gouvernement des États-Unis", a-t-il dit.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Snowden Espionnage Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants