1 min de lecture Facebook

Snapchat a rejeté une offre d'achat de Facebook à 3 milliards de dollars

Facebook a fait une offre d'achat de 3 milliards de dollars pour l'application de messages mobiles Snapchat, une jeune société créée en 2011. Cette dernière a décliné l'offre.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le réseau social en ligne américain Facebook a fait une offre d'achat de 3 milliards de dollars en numéraire pour l'application de messages mobiles Snapchat, qui l'a rejetée, affirme mercredi 13 novembre le Wall Street Journal. L'application est également courtisée par d'autres investisseurs et acheteurs potentiels, dont un groupe emmené par le distributeur en ligne chinois Tencent qui estimerait la valeur de la startup à 4 milliards de dollars, ajoute le journal, qui cite des sources proches du dossier. Facebook n'a pas souhaité faire de commentaires et Snapchat n'a pas répondu dans l'immédiat aux sollicitations de l'AFP. Snapchat est une jeune société créée en 2011 par Bobby Murphy et Evan Spiegel.

Son application permet d'envoyer des messages éphémères, texte ou photo, qui disparaissent après quelques secondes. Elle indique sur son site internet avoir franchi en juin 2012 la barre des 100 millions de photos partagées par son intermédiaire. Elle a, selon la même source, 57 salariés et 200.000 dollars de chiffre d'affaires annuel. Facebook avait déjà acheté l'an dernier l'application de partage de photos Instagram. Le prix initialement annoncé était d'un milliard de dollars, mais avait été ramené en fin de compte à 747 millions de dollars car Facebook avait payé en partie avec ses propres actions, dont la valeur avait entre-temps beaucoup baissé.

Snapchat permettrait au premier réseau social mondial de renforcer sa position dans le mobile et auprès des adolescents, dont l'intérêt pour Facebook s'émousse. Le directeur financier du groupe, David Ebersman, avait évoqué fin octobre "une baisse de l'usage quotidien" du réseau par les adolescents américains, "spécialement parmi les plus jeunes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Facebook Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants