2 min de lecture Drogue

Seringues usagées à Sevran : "La drogue, c'est notre quotidien"

ENQUÊTE RTL - Mi-avril, 3 enfants se sont piqués en découvrant une seringue souillée dans la cour de leur école de Sevran. Un mois plus tard, les habitants oscillent entre colère et résignation.

La mairie de Sevran critique notamment la présence, près de l'établissement scolaire, d'un distributeur de seringues.
La mairie de Sevran critique notamment la présence, près de l'établissement scolaire, d'un distributeur de seringues. Crédit : AFP / Archives, Miguel Médina
Olivier Geay
Olivier Geay et La rédaction numérique de RTL

Sortie des classes à l'école Emile Zola, située au cœur de la cité des Beaudottes de Sevran. A la demande des parents d'élèves, la mairie a installé une toile sur la clôture pour empêcher que des seringues ne soient jetées, une protection bien fragile en attendant un nouveau grillage à la rentrée. "Le filet est déchiré, on peut toujours balancer quelque chose par dessus", dénonce une riveraine.

Le 16 avril dernier, une seringue souillée avait été découverte dans la cour de récréation de l'école. Trois élèves s'étaient piqués, suscitant la colère des habitants. Depuis, la mairie a fait arraché plusieurs bosquets près de l'établissement pour empêcher les toxicomanes de s'y abriter. "Même si maintenant on a du béton, je préfère ça pour la sécurité de mes enfants", salue Hannan.

La cocaïne, spécialité du quartier

Hannan est habituée à voir des trafics de drogue. "C'est notre quotidien la drogue à Sevran donc déjà qu'il n'y ait plus les buissons, ça rassure", se réjouit-elle. Mais malgré ces mesures, des seringues continuent d'être ramassées chaque matin.

À lire aussi
Des cachets (illustration) santé
États-Unis : l'espérance de vie baisse encore en 2017 à cause des overdoses

Dans ce quartier, la cocaïne est devenue la spécialité. A 50 euros le gramme, les clients viennent de loin.

>
Seringues usagées à Sevran : "La drogue, c'est notre quotidien" Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : Olivier Geay - RTL | Durée : | Date :

La mairie tente de protéger les habitants

La mairie de Sevran se dit impuissante face aux trafiquants alors elle tente de protéger les habitants. Elle critique notamment la présence, près de l'établissement scolaire, d'un distributeur de seringues.

"Aujourd'hui, je dis qu'il y a une salle de shoot à l'air libre à l'entrée de l'hôpital Ballanger", dénonce Stéphane Blanchet, premier adjoint au maire de la ville. "Permettre aux personnes de se piquer là comme ça, dans des situations sanitaires, humaines, que je trouve désastreuses, ça m'interpelle. Je suis vraiment choqué."

Un programme d'échange de seringues

Cette fameuse salle de shoot, ce sont trois boîtes métalliques,  fixées à l'extérieur d'un pavillon à l'entrée de l'hôpital Ballanger de Sevran. Jour et nuit, les toxicomanes peuvent venir y récupérer gratuitement un kit de deux seringues propres en échange d'une seringue usagée. Certains se piquent ici, dans leur voiture ou derrière un mur.

"On met exprès nos seringues dans la boite", assure Karim, un habitué. "J'ai eu des enfants je sais comment c'est. Jamais on ne ferait ça devant les gens."

Certains jettent les seringues par terre, comme ça

Guy, consommateur de cocaïne
Partager la citation

Mais toutes les seringues distribuées ne sont pas récupérées, loin de là. "Ce sont les jeunes qui viennent des pays de l'Est", accuse Guy, consommateur de cocaïne. "Ils vont n'importe où et ils ne les mettent pas dans les poubelles, ils les jettent par terre comme ça."

Ce programme est géré par l'association First. Selon elle, sa suspension entraînerait une catastrophe sanitaire avec une recrudescence immédiate de l'épidémie de Sida et d'hépatite.

A en croire les consommateurs croisés à Sevran, seule l'ouverture d'une salle de shoot permettrait de résoudre le problème et d'éviter de nouveaux accidents.

>
Seringues usagées à Sevran : "On n'est jamais à l'abri d'un accident" Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : Olivier Geay - RTL | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Drogue Faits divers Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7761769685
Seringues usagées à Sevran : "La drogue, c'est notre quotidien"
Seringues usagées à Sevran : "La drogue, c'est notre quotidien"
ENQUÊTE RTL - Mi-avril, 3 enfants se sont piqués en découvrant une seringue souillée dans la cour de leur école de Sevran. Un mois plus tard, les habitants oscillent entre colère et résignation.
https://www.rtl.fr/actu/seringues-usagees-a-sevran-la-drogue-c-est-notre-quotidien-7761769685
2013-05-28 07:54:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/i_3ihcN_4ba1Fxys9ks28Q/330v220-2/online/image/2012/1113/7754613898_vue-du-quartier-de-la-cite-basse-et-les-beaudottes-a-sevran.jpg