1 min de lecture Commerce

Seine-Maritime : une épicière ferme boutique, lassée par les tentatives de vols

TÉMOIGNAGE - Épicière à Foucarmont, Marie-Paule a décidé de fermer son commerce après 50 ans d'existence. Elle met en cause le comportement agressif de certains jeunes.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

Son épicerie était l'un des plus vieux commerces du petit village de Foucarmont, en Seine-Maritime. Mais après 50 ans de bons et loyaux services, Marie-Paule vient de décider de fermer boutique, lassée par les tentatives de cambriolage, les intrusions nocturnes et surtout par l'agression d'un riverain la semaine passée, tabassé parce qu'il voulait lui venir en aide.

Aujourd'hui, la commerçante affirme que certains jeunes sont à l'origine de sa décision de baisser définitivement le rideau. "Il y en a des corrects, des jeunes. Mais il y en a qui viennent à minuit, 2 heures du matin. Une ou deux fois, quand on ne répond pas, on nous casse le carreau de la cuisine", raconte Marie-Paule au micro de RTL. L'agression de trop.

Une retraite anticipée "avant qu'il ne soit trop tard"

"Il y en a marre. C'est quand même de la violation de domicile", déplore-t-elle. "Ça m'embête un peu pour ma clientèle attitrée, parce que j'ai quand même quelques bons clients dans la journée, mais bon, tout a une fin. Maintenant, je vais prendre ma retraite."

À propos de cette fermeture anticipée et forcée, Marie-Paule confie hors micro qu'elle préfère arrêter "avant qu'il ne soit trop tard".

>
Seine-Maritime : une épicière ferme boutique en raison des agressions Crédit Média : Frédéric Veille | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Commerce Seine-Maritime Agression
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants