1. Accueil
  2. Actu
  3. Sciences et Tech
  4. Coronavirus : des montres connectées peuvent-elles détecter le virus avant les symptômes ?
2 min de lecture

Coronavirus : des montres connectées peuvent-elles détecter le virus avant les symptômes ?

Deux études médicales américaines suggèrent que certaines montres et bracelets sont capables de déceler le virus plusieurs jours avant sa manifestation clinique en repérant des variations de la fréquence cardiaque.

La montre connectée d'Apple est capable de mesurer la fréquence cardiaque depuis 2018
La montre connectée d'Apple est capable de mesurer la fréquence cardiaque depuis 2018
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste

Et si votre montre connectée pouvait déceler une infection à la Covid-19 plusieurs jours avant l'apparition des premiers symptômes ? L'hypothèse avait été soulevée une première fois cet été à la faveur d'une étude menée par le spécialiste américain des bracelets connectés Fitbit durant laquelle le constructeur avait réussi à déceler 50% des cas de Covid-19 contractés par les participants.

Les chercheurs s'étaient intéressés pour cela aux variations de la fréquence cardiaque et à la fréquence cardiaque au repos, deux mesures proposées par la montre connectée d'Apple et les modèles haut de gamme de la plupart de ses concurrentes depuis 2019.Deux nouvelles études médicales américaines sont venues appuyer cette piste prometteuse ces dernières semaines. 

La première, menée entre avril et septembre à l'hôpital Mount Sinaï de New York sur un peu moins de 300 professionnels de santé équipés d'une Apple Watch, a montré que ces équipements avaient réussi à reconnaître les signes avant-coureurs des infections au coronavirus jusqu'à une semaine avant l'apparition des symptômes. 

La seconde, réalisée au printemps à l'Université californienne de Stanford sur environ 5.000 porteurs de montres et bracelets de marque Apple, Fitbit ou Garmin, a mis en évidence plus de 80% des contractions de la Covid-19 parfois jusqu'à neuf jours à l'avance.

Les montres connectées deviennent des accessoires de santé

À lire aussi

Les chercheurs des deux établissements ont utilisé les capteurs intégrés aux montres des participants pour détecter de petites modifications dans leur rythme cardiaque. 

Depuis fin 2018, l'Apple Watch intègre un moniteur permettant de mesurer la fréquence cardiaque. Elle a été enrichie l'année suivante par un capteur capable d'identifier la variabilité de la fréquence cardiaque, à savoir le degré de fluctuation entre les battements du cœur. 

On retrouve aussi ces capteurs sur les dernières montres de Garmin, Fitbit ou du français Withings qui sont devenues au fil des ans de vrais accessoires de santé connectée, désormais soumis à des certifications médicales.

Le Covid-19 provoquerait des variations cardiaques

Grâce à ces informations, les chercheurs ont pu démontrer que le coronavirus avait un impact mesurable sur le rythme cardiaque et la variabilité de la fréquence cardiaque plusieurs jours avant la manifestation des signes cliniques de la maladie. 

L'infection au Covid-19 provoquerait des réactions inflammatoires qui impactent la variabilité de la fréquence cardiaque des malades : dans l'étude new yorkaise, ces derniers avaient une variabilité plus faible que les non contaminés. 

La maladie serait aussi l'origine d'une hausse de la fréquence cardiaque au repos. Les chercheurs de Stanford ont observé ce phénomène sur 8 patients positifs sur 10 dans leur étude.

Développer la surveillance précoce pour mieux maîtriser l'épidémie

Ces études encourageantes ont évidemment des limites inhérentes à la taille de leurs échantillons, à la durée de leurs observations et au fait que d'autres données doivent être prises en compte pour expliquer ces différents phénomènes. 

Mais les chercheurs estiment que ces éléments peuvent déjà être mis à contribution dans la surveillance des patients à risque pour repérer de façon précoce des changements d'état susceptibles d'indiquer une future infection au Covid-19.

"Réussir à développer un moyen d'identifier davantage en amont les personnes qui sont en passe de développer les premiers symptômes du Covid-19 en nous basant simplement sur le rythme cardiaque, plusieurs jours avant qu'ils ne soient déclarés malade, nous permettrait de bien mieux maîtriser l'épidémie", a estimé l'un des chercheurs impliqués dans l'étude new yorkaise.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/