1 min de lecture Pyrénées-Orientales

"Sarah" recherchait son identité : elle s'appelle en réalité Michèle

Patiente à l'hôpital de Thuir, dans les Pyrénées-Orientales, la jeune femme assurait s'appelait Sarah mais aucune preuve ne corroborait son identité. Sa famille l'a finalement reconnue après un appel à témoins.

La jeune femme assurait s'appeller "Sarah" depuis plusieurs mois.
La jeune femme assurait s'appeller "Sarah" depuis plusieurs mois. Crédit : Patrick Isson
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Patrick Tejero

Depuis huit mois, elle assurait s'appeller Sarah Mastouri, se disait d'origine algérienne et se souvenait de sa date de naissance, le 4 juillet 1984. En réalité, Sarah s'appelle Michèle, elle est d'origine réunionnaise et est née en 1990. Ce qui semble vrai c'est son enfance entre Reims et Vitry-le-François. Une enfance compliquée par une adoption qui n'aurait pas abouti.

Toujours des mystères

Sa mère et d'autres membres de la famille l'ont désormais formellement reconnue. Son identité retrouvée ne résout pas cependant tous les mystères, loin de là. Elle n'a jamais fait l'objet d'un avis de recherche, sa rupture familiale était volontaire. Mais comment est-elle arrivée à Perpignan ? Qui l'a agressée avant qu'elle oublie sa vie ? Quel traumatisme a-t-il pu provoquer jusqu'à la perte de son nom ?

Un dur retour à la réalité

Les psychiatres de l'hôpital de Thuir vont s'assurer que son retour à sa vie normale se passe bien, mais la confrontation avec la réalité est traumatisante et elle pourrait provoquer une dépression. Cela fait huit mois qu'elle se donne un nom et un parcours qui ne sont pas les siens, avec une forte conviction et une sincérité non feinte. Huit mois aussi que personne ne s'est inquiété du sort de Michèle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pyrénées-Orientales Faits divers Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants