1 min de lecture Info

Santé : les smartphones pour réduire les dépenses de sécurité sociale

Grâce à l'utilisation des portables pour les rendez-vous médicaux ou le suivi de patients diabétiques, la France pourrait économiser 11, 5 milliards d'euros.

Le recours généralisé aux téléphones portables pour suivre les patients permettrait d'économiser 11,5 milliards d'euros de dépenses de santé en France d'ici 2017.
Le recours généralisé aux téléphones portables pour suivre les patients permettrait d'économiser 11,5 milliards d'euros de dépenses de santé en France d'ici 2017. Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

11,5 milliards d'euros : c'est le montant d'économies estimé de dépenses de santé que le recours généralisé aux téléphones portables pour suivre les patients permettrait d'économiser en France d'ici 2017. Si l'on fait le calcul pour l'Union européenne, ce chiffre atteint 99 milliards, selon une étude publiée ce dimanche 22 septembre par PriceWaterhouseCooper (pwc). "Une généralisation de l'utilisation des solutions mobiles (la m-santé) contribuerait à une gestion optimisée des maladies chroniques et des conséquences liées au vieillissement de la population, deux des priorités de l'Union européenne", est-il écrit dans cette étude.

Pwc donne comme exemples de solutions mobiles déjà utilisés ponctuellement en France, l'utilisation des portables pour rappeler aux patients leurs rendez-vous médicaux, leur rappeler de prendre les médicaments, ou le suivi de patients diabétiques. L'étude évalue à 11,5 milliards les économies de dépenses de santé en France avec un déploiement à 100% de la "m-santé" en 2017. Grâce à l'évitement des jours de travail perdus et des retraites anticipées, le PIB français augmenterait de 13 milliards d'euros.

Toujours dans l'hypothèse de m-santé généralisée, le PIB de l'ensemble de l'Union européenne progresserait de 93 milliards d'euros.
Pour atteindre ces effets positifs, "les Etats membres doivent lever de nombreux freins d'ordre réglementaire, économique, structurel et technologique, qui limitent actuellement (le) développement" de la m-santé, souligne cependant pwc. Le cabinet d'audit recommande notamment de "créer des mécanismes de remboursement innovants (...) qui encouragent les patients et les fournisseurs de dispositifs médicaux à adopter des solutions mobiles".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants