2 min de lecture Santé

Santé : l'ajout de caféine dans les aliments inquiète

Le régulateur américain des médicaments et des aliments (FDA) s'inquiète de l'addition croissante et "dangereuse" de caféine dans les aliments consommés par les enfants, comme les bonbons ou les chewing-gums.

Eléonore Taicher Journaliste RTL

L’annonce, par le groupe Mars, du lancement d’un chewing-gum à la caféine, a suscité l’inquiétude, vendredi, du régulateur américain des médicaments et des aliments (FDA). Un paquet de chewing-gums Mars enrichi en caféine équivaudrait à consommer l'équivalent de 4 tasses de café. 

Chewing-gum à la caféine
Chewing-gum à la caféine Crédit : Copie d'écran Wrigley

La caféine n'est pas utilisée comme supplément uniquement dans ce chewing-gum. Ces dernières semaines, les États-Unis ont vu apparaître une longue série de produits, parfois inattendus, dans lesquels de la caféine a été ajoutée : sirop pour pancakes, flocons d'avoine, gaufres, chips ou graines de tournesol…

Les risques de la caféine sur la santé des enfants

Les doses maximales indiquées par le ministère canadien de la santé sont précises : pas plus de 45 mg/jour avant 7 ans, pas plus de 85 mg/jour avant 12 ans. Or, selon une étude du Journal of Pediatrics, 75% des enfants américains de 5 à 7 ans en consomment, en moyenne, 52 mg par jour.

Notre inquiétude est liée au fait de voir apparaître de la caféine dans un certain nombre de produits qui peuvent attirer les enfants et les adolescents, sans aucune considération pour les conséquences.

Michael Taylor, directeur adjoint de la FDA
Partager la citation
À lire aussi
Un restaurant à Lyon, le 28 octobre 2008. Floride
Coronavirus : il laisse 10.000 dollars de pourboire à des employés licenciés


En 2011, la revue américaine avait ainsi tiré la sonnette d’alarme : la forte consommation de caféine chez les enfants, notamment via les sodas, entraîne des effets perturbateurs sur leur sommeil.

Le quotidien américain Los Angeles Times rappelle, pour sa part, que la caféine est un stimulant qui augmente le rythme cardiaque et la pression artérielle. Cette augmentation est susceptible d’affecter négativement le développement des systèmes neurologiques et cardiovasculaires de l'enfant.

Un manque de réglementation

L’usage de la caféine n’a pas été réglementé depuis les années 50, quand la FDA avait autorisé son ajout dans les sodas. En 2010 toutefois, l'agence américaine a interdit l'adjonction de caféine dans certaines boissons alcoolisées.

Une enquête a par ailleurs été ouverte après des décès liés à la consommation de boissons énergisantes, contenant des doses élevées de caféine.

De la caféine dans les compléments alimentaires

De nombreux Français, y compris des enfants, consomment des suppléments alimentaires. Certains contiennent une dose de caféine dont la quantité ne figure pas sur les étiquettes. Les consommateurs n'ont, dès lors, aucun moyen de savoir exactement combien de caféine ils ingurgitent.

Une étude publiée plus tôt cette année a analysé 20 suppléments alimentaires - dont des multivitamines et des suppléments améliorant la performance. Six d'entre eux contenaient des doses élevées de caféine, entre 210 mg et 310 mg par portion, tandis qu'une tasse de café équivaut peu ou prou à 60 milligrammes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants