2 min de lecture Info

Salles de shoot : plus d'un Français sur deux favorable

Selon une enquête de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), 58% des Français se disent favorables à l'ouverture de salles de shoot.

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Une majorité de Français est favorable à l'ouverture de salles de consommation de drogue, selon une enquête de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), qui publie mardi son rapport annuel "Drogues et addictions, données essentielles".

A la question "certains proposent de mettre des locaux et du matériel propre à disposition des consommateurs d'héroïne pour qu'ils puissent s'injecter hors de l'espace public, pour prévenir les risques d'overdose et limiter la propagation du sida. Êtes-vous tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout d'accord avec cette proposition ?", 58% des personnes interrogées se sont dit "tout à fait ou plutôt d'accord".

C'est le score le plus haut jamais enregistré pour un sondage français sur les salles de consommation.

Pierre Chappard, coordinateur du Réseau français de réduction des risques
Partager la citation

Cette interrogation, qui fait partie de l'Enquête sur les représentations, opinions et perceptions sur les psychotropes (Eropp), était antérieure à l'annonce par le gouvernement début février de l'accord pour expérimenter une salle de consommation à moindre risque à Paris, près de la gare du Nord (Xe arrondissement).

"C'est le score le plus haut jamais enregistré pour un sondage français sur les salles de consommation", ont salué mardi Pierre Chappard, coordinateur du Réseau français de réduction des risques, et Jean-Pierre Couteron, addictologue, sur leur blog commun.

Un chiffre difficilement comparable avec les autres sondages

À lire aussi
Un hélicoptère de la gendarmerie (Illustration) drogue
Essonne : une tonne de résine de cannabis saisie

En 2008, 27% des Français étaient favorables à cette mesure. Mais la formulation de la question était différente : "Pour prévenir les risques pour la santé, certains pensent qu'il faudrait mettre à disposition des consommateurs d'héroïne des locaux et du matériel spécial pour qu'ils puissent s'injecter leur propre drogue".

"Compte tenu du changement de formulation, le résultat de 2013 n'est pas directement comparable à celui de 2008, mais l'augmentation est telle qu'il est difficile de ne pas conclure à une plus forte adhésion des Français", insistent-ils, en remarquant que "l'outil 'salle de consommation' peut faire peur au premier abord, et plus cet outil est discuté, expliqué aux Français, plus ils en saisissent le concept, moins ils en ont peur".

L'enquête Eropp mesure l'opinion de la population française sur les psychotropes et sur les actions publiques qui y sont liées. Elle est publiée tous les trois ans depuis 1999. Elle a été menée par téléphone entre le 27 octobre et le 25 décembre, après d'un échantillon aléatoire de 2.500 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 à 75 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Salle de shoot Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7761789811
Salles de shoot : plus d'un Français sur deux favorable
Salles de shoot : plus d'un Français sur deux favorable
Selon une enquête de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), 58% des Français se disent favorables à l'ouverture de salles de shoot.
https://www.rtl.fr/actu/salles-de-shoot-plus-d-un-francais-sur-deux-favorable-7761789811
2013-05-28 18:00:24