1 min de lecture Disparition vol AF447

Rio-Paris : pourquoi l'équipage du vol AF 447 a-t-il paniqué ?

Trois ans après la catastrophe du vol Rio-Paris, qui a fait 228 morts le 1er juin 2009, les enquêteurs français du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) ont présenté leur rapport final aux familles, jeudi matin. Ils doivent le rendre public dans l'après-midi. L'organisme d'Etat français chargé des investigations en matière de sécurité aérienne, pointe des défaillances techniques et des erreurs humaines. En clair : il y a une perte de données à cause du givrage des fameuses sondes Pitot. L'équipage a ensuite mal réagi.

Micro RTL
La rédaction de RTL et Pierre Julien

A partir des boîtes noires, repêchées 23 mois après le crash, les enquêteurs ont passé au crible le comportement de l'avion et les manœuvres de l'équipage.

Dans son rapport préliminaire de juillet 2011, le BEA avait largement incriminé les pilotes estimant qu'ils n'avaient pas su faire face aux incidents survenus lors des dernières minutes du vol.

Ils avaient relevé des réponses inadéquates à la perte des indicateurs de vitesse survenue à la suite du givrage des Pitot, à laquelle les pilotes n'étaient pas entraînés à faire face, et le décrochage de l'appareil qu'ils ne semblent pas avoir détecté. 

Lire la suite
Disparition vol AF447 Justice Air France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7750394891
Rio-Paris : pourquoi l'équipage du vol AF 447 a-t-il paniqué ?
Rio-Paris : pourquoi l'équipage du vol AF 447 a-t-il paniqué ?
Trois ans après la catastrophe du vol Rio-Paris, qui a fait 228 morts le 1er juin 2009, les enquêteurs français du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) ont présenté leur rapport final aux familles, jeudi matin. Ils doivent le rendre public dans l'après-midi. L'organisme d'Etat français chargé des investigations en matière de sécurité aérienne, pointe des défaillances techniques et des erreurs humaines. En clair : il y a une perte de données à cause du givrage des fameuses sondes Pitot. L'équipage a ensuite mal réagi.
https://www.rtl.fr/actu/rio-paris-pourquoi-l-equipage-du-vol-af-447-a-t-il-panique-7750394891
2012-07-05 12:05:00