1 min de lecture Lorraine

Réveillée par erreur par les gendarmes cagoulés : "C'est inadmissible qu'ils se trompent de porte"

TÉMOIGNAGE - Les gendarmes venaient interpeller un trafiquant mais ils sont entrés dans le mauvais appartement. Après cette peur bleue, Gwladys a décidé de porter plainte.

Des véhicules de gendarmerie (photo d'illustration).
Des véhicules de gendarmerie (photo d'illustration). Crédit : Flickr - CC - .v1ctor Casale.
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Samuel Goldschmidt

Les gendarmes lorrains pensaient être chez un trafiquant de drogue. Ils ont débarqué chez Gwladys, une jeune femme de 20 ans, pour une interpellation musclée à son domicile au petit matin. Résultat : une peur bleue pour elle, alors que l'homme qu'ils cherchaient habitait en fait l’appartement voisin. La jeune femme porte plainte après cette bévue.

"J'ai entendu le chien aboyer, j'entendais des gros bruits, c'était les hommes qui montaient les escaliers", raconte Gwladys au micro de RTL. "Et là je me fais réveiller par la lumière de ma chambre, 10 hommes qui arrivent dans ma chambre cagoulés, armés, en me disant, 'les mains en l'air, c'est la gendarmerie'."

C'est inadmissible qu'ils se trompent de porte

Gwladis
Partager la citation

Les hommes se rendent compte de leur erreur et partent alors chez les voisins. "C'est assez choquant parce que sur le coup, on ne sait pas que c'est la gendarmerie, on pense plutôt à un cambriolage", explique la jeune femme.

Gwladys ne décolère pas. "Ce sont des personnes, d'après les gendarmes, entraînées à faire ça donc pour moi c'est inadmissible qu'ils se trompent de porte surtout que la boîte aux lettres avec nos noms est juste à côté", affirme-t-elle. "En plus de ça, ils sont une quinzaine, il n'y en a pas un qui a pensé à regarder sur la boîte aux lettres si le nom correspondait ou pas."

>
Réveillée par erreur par les gendarmes : "C'est inadmissible qu'ils se trompent de porte" Crédit Image : RTL | Crédit Média : Samuel Goldschmidt | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Lorraine Faits divers Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants