1 min de lecture Rachida Dati

Rachida Dati : "La suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs ? Irresponsable !"

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a confirmé mercredi sur RTL la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs. Il a toutefois assuré que cette suppression ferait l'objet, comme sur d'autres sujets, d'une "concertation". Et d'assurer : "Ce qui est sûr, c'est qu'il n'y a aucun laxisme de ma part sur la question de la sécurité, de la délinquance", a assuré le chef du gouvernement. Une annonce qui provoque des critiques à l'UMP. La députée européenne et ancienne garde des Sceaux Rachida Dati a réagi dans "RTL Midi".

Rachida Dati
Rachida Dati Crédit : AFP / Archives
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Elizabeth Martichoux

Rachida Dati dans "RTL Midi" : extraits

- La suppression des tribunaux correctionnels pour mineur, c'est une erreur ?

"Tous les pédopsychiatres, les éducateurs y compris les juges pour enfants reconnaissent que la sanction a une vertu éducative parce qu'il faut être réaliste, la délinquance a fortement augmenté, les actes très graves ont fortement augmentés(...) Les actes concernés sont des actes graves commis en récidive, vols, violences, des atteintes graves aux personnes. Ce ne sont pas des délits mineurs. Les tribunaux correctionnels pour mineurs ont été créés pour des mineurs âgés de 16 à 18 ans mais qui sont des multirécidivistes et qui ont commis des actes graves (...)

Monsieur Ayrault, je l'entends ce matin, dit " Pour les caïds", je n'aime pas ces termes, pour les mineurs multirécidivistes, il faut mettre des mots sur la réalité des situations. Il dit " il faudra augmenter le nombre des centres éducatifs fermés". Les centres éducatifs que nous avons créé, que la droite a créé, la gauche a voté contre."
 
Est-ce que vous considérez que le gouvernement est en train de mettre en péril un édifice que vous avez construit ?

"Je n'en fait pas une affaire personnelle. C'est ne pas rendre service à ces mineurs délinquants multirécidivistes que de supprimer ces tribunaux correctionnels pour mineurs. On ne peut pas laisser dériver des mineurs dans la spirale de la délinquance."

 
C'est un signe selon vous de laxisme ?

"Je pense que c'est un signe de faiblesse mais aussi d'irresponsabilité vis-à-vis de ces mineurs (…) Simplement je pense qu'ils veulent supprimer le tribunal correctionnel pour mineurs uniquement pour faire encore de l'anti-sarkozysme.(…) La réalité, elle est toute autre que simplement de l'idéologie, du principe ou de l' anti-sarkozysme primaire. "

Vives critiques

"Le président de la République, durant sa campagne électorale, a annoncé qu'il voulait revenir au principe d'une juridiction spécialisée pour les mineurs, tel que c'est prévu par l'ordonnance de 1945 (sur la justice des mineurs), issue des travaux du Conseil national de la Résistance et de l'Assemblée d'Alger", a expliqué Jean-Marc Ayrault sur RTL mercredi matin.

L'UMP s'est emparée du sujet pour accuser la nouvelle ministre de "laxisme" et en faire sa principale cible dans l'équipe gouvernementale dévoilée le 16 mai par le président Hollande et le Premier ministre.

"L'impact dans les quartiers est  immédiat... La mise en œuvre d'un telle mesure... c'est un déni de réalité par rapport à la délinquance des mineurs", a dit le patron de l'ex-parti majoritaire, Jean-François Copé.

"Ce n'est pas admissible de donner ce signal", a réagi pour sa part le porte-parole de campagne du FN pour les Législatives. Et Florian Philippot d'ajouter : "L'UMP c'était le laxisme, les gouvernements changent mais le laxisme reste". Selon lui, "il faut la tolérance zéro" à l'égard de la délinquance. Il propose notamment la fin des remises automatiques de peine.

Lire la suite
Rachida Dati Politique UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants