1 min de lecture Corse

Quinze interpellations dans un trafic d'armes entre Marseille et la Corse

80.000 euros en liquide, un kilo de cocaïne et au moins six armes à feu ont été saisis lors des perquisitions.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Une quinzaine de personnes ont été interpellées à Marseille et en Corse dans le cadre d'une enquête portant sur un trafic d'armes et de stupéfiants entre le continent et l'île, a assuré le parquet de Marseille. Parmi elles, figure un marin de la SNCM, Camille Abboche, secrétaire général adjoint de la CFTC, interpellé à Marseille.

Les suspects, dont la garde à vue peut durer quatre jours, sont soupçonnés d'avoir acheminé ou participé à un trafic d'armes et de drogue à bord de bateaux de la compagnie, selon une source proche du dossier.

L'enquête, instruite par la Jirs (Juridiction interrégionale spécialisée, chargée des affaires de grand banditisme), a démarré à l'automne 2011. Elle est menée par la direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Marseille, en coopération avec l'Office central de lutte contre la criminalité organisée (Oclco). Le principal mis en cause, âgé de 35 ans, a été interpellé jeudi près de l'Ile Rousse en Corse, en train d'effectuer une transaction avec un marin de 49 ans.

Les autres personnes, dont deux conjointes de suspects, ont été arrêtées dans la foulée. La plupart sont connus des services de police. "Ils avaient l'air de monter en puissance, notamment du côté corse", a-t-on ajouté, soulignant qu'il s'agissait de jeunes "malfaiteurs de moyenne importance". 80.000 euros en liquide, un kilo de cocaïne et au moins six armes à feu ont été saisis lors des perquisitions.

À lire aussi
Jérôme Cahuzac, le 15 mai 2018 justice
Coronavirus : le bracelet électronique de Cahuzac a été retiré pour qu'il travaille à l'hôpital

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Corse Marseille Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants