2 min de lecture Sexualité

Sexe : pourquoi la masturbation ne devrait plus être un tabou

PODCAST - Andrew, Laurent, et Jean-Charles sont âgés de 25 à 57 ans. Après avoir commencé à se masturber à l'adolescence, ils racontent quelle place occupe cette pratique dans leur vie sexuelle.

Les Français au lit Les Français au lit RTL Originals iTunes RSS
>
Saison 2 - 2. Rencontre avec la masturbation Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date : La page du podcast
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

"J'ai l'impression qu'on considère quand même que quelqu’un qui se masturbe c'est un homme qui est frustré". Jean-Charles, 36 ans, a commencé à se masturber aux alentours de 12 ans. Aujourd'hui cette pratique est une part entière de sa sexualité, et il ne comprend pas qu'elle reste taboue. C'est ce qu'il raconte dans l'épisode 2 du podcast Les Français au Lit.

"La masturbation c'est quelque chose de naturel", abonde le sexothérapeute Alain Héril. "C'est quelques chose qui est naturel, qui ne devrait pas poser de problème." Selon lui, l'idée que ce plaisir est pathologique est encore très prégnante. Si bien que Laurent, 57 ans, a décidé de renommer cette pratique.

"Moi j’appelle ça 'plaisir pour moi' parce que dans nos sociétés le nom est accompagné d’une connotation péjorative et du coup ça ramène de la honte. Moi j’essaie de le valoriser cet acte là".

À quoi sert la masturbation ?

Car la masturbation ne devrait pas être taboue. Elle permet d'une part d'avoir des orgasmes et donc, d'expérimenter un plaisir intense. "On sait très bien les vertus que peuvent avoir les orgasmes d'un point de vue neurophysiologique, ça a été étudié", explique Alain Héril. Andrew, 25 ans, se masturbe ainsi avant d'aller dormir. "J'ai tendance à souvent beaucoup réfléchir et souvent à avoir du mal à m'endormir de me masturber ça me permet d'arrêter de réfléchir", explique-t-il.

Abonnez-vous à ce podcast
À lire aussi
28% des Français décrivent leur moral comme "mauvais" avec ce nouveau confinement. moral des Français
Confinement : 38% des Français souffrent de troubles du sommeil

Un rituel totalement normal. "Les hommes qui ont des rituels masturbatoires, c'est pas pathologique, le matin ça les met en forme, le soir ça leur permet de dormir et de faire descendre le taux de stress de la journée, où est le problème ? Il vaut mieux qu'ils se masturbent plutôt que de prendre un symnox, ou un booster le matin ou un anxiolotique", résume Alain Héril.

Qui d'autre que vous peut savoir mieux que vous ce qui vous fait plaisir ?

Laurent, 57 ans
Partager la citation

Plus encore, la masturbation permet de "faire ses gammes sexuelles", explique le sexothérapeute. "Mieux on connaît son corps, mieux on connaît ses émotions, ses sensations et tout ça, et mieux on est avec l'autre".

Laurent, qui pratique le tantra, acquiesce. "Qui d'autre que vous peut savoir mieux que vous ce qui vous fait plaisir ? C'est aussi un entraînement pour pouvoir au moment venu de partager la sexualité avec quelqu'un d'autre, pour pouvoir dire ce qui est bon pour nous et ce qu'il n'est pas."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexualité Sexo Témoignages
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants