2 min de lecture Info

Pradaxa : "Le médicament a été commercialisé sans aucun recul", dit l'avocat d'une famille

INFO RTL - Une première famille a porté plainte après la mort d'un proche à qui avait été administré du Pradaxa. Son avocat met en cause le laboratoire, mais aussi l'Agence nationale de sécurité du médicament.

Le Pradaxa est un anticoagulant.
Le Pradaxa est un anticoagulant. Crédit : Philippe Huguen - AFP

Elles sont quatre familles à avoir décidé de porter plainte pour "homicide involontaire". Elles mettent en cause un médicament, le Pradaxa, soupçonné d'entraîner de graves hémorragies internes. Il s'agit d'un anti-coagulant administré le plus souvent à l'hôpital après une opération pour limiter les risques de phlébites.

La toute première plainte - contre le laboratoire allemand Boehringer et l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) - a été déposée mardi par la famille d'un patient de 70 ans. L'homme est mort en février dernier dans un hôpital des Yvelines après avoir pris du Pradaxa suite à une opération pour une prothèse au genou.

Le laboratoire et l'ANSM mis en cause

Pour ses proches, le premier coupable est le laboratoire Boehringer. Il est soupçonné d'avoir fourni aux patients utilisateurs du Pradaxa des explications beaucoup trop sommaires sur les risques du médicament et d'avoir ensuite minimisé les dangers sur les patients les plus âgés.

L'entreprise allemande aurait par ailleurs commis une erreur fatale, celle de ne pas avoir créé d’antidote en cas de grave hémorragie. Raison pour laquelle l'Agence nationale de sécurité du médicament aurait dû depuis longtemps retirer cet anticoagulant du marché aux yeux de Me Philippe Courtois.

L'ANSM demande aux malades de ne pas arrêter leur traitement

À lire aussi
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique reportage
Vous êtes comme ça du 25 septembre 2020

"On a un médicament qui a été commercialisé sans aucun recul sur les études sur ce produit-là", explique à RTL l'avocat, qui défend la famille du patient décédé. "On a des études, certes, mais des études réalisées par le laboratoire lui-même et malheureusement aucune décision réelle n'a été prise par [l'ANSM] et c'est pour cela qu'on considère que cette agence est responsable également - indirectement certes - des décès de certaines personnes."

Le laboratoire s'est refusé pour l'instant à tout commentaire. L'ANSM, elle, évoque un médicament potentiellement dangereux mais aux avantages sur la santé toutefois indéniables. L'agence appelle d'ailleurs tous les patients à ne surtout pas arrêter sur le champ leur traitement au Pradaxa sans avoir vu leur médecin.

>
Anticoagulant Pradaxa : des familles décident de porter plainte Crédit Média : Georges Brenier | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Justice Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants