1 min de lecture Jean-François Copé

Pour Dati, Fillon prend le risque de faire perdre la droite aux Législatives

Ceux qui "divisent" au sein de l'UMP seront tenus pour responsables d'une défaite aux Législatives : avertissement lancé vendredi matin par Rachida Dati. Explicitement visé par la maire du VIIème arrondissement de Paris : l'ancien Premier ministre, François Fillon. L'ancienne ministre de la Justice, qui soutient clairement Jean-François Copé pour être le leader naturel du principal parti de droite, ne cesse de s'opposer à François Fillon, qu'elle avait menacé d'affronter en juin dans la capitale avant d'y renoncer.

Micro RTL
La rédaction de RTL Journalistes RTL

A moins d'un mois des Législatives, la guerre est ouverte pour le contrôle de l'UMP dans la perspective de la Présidentielle de 2017.

L'ancien Premier ministre François Fillon a créé une polémique en dénonçant l'absence de leader naturel au sein de l'UMP et en laissant percer son ambition d'en prendre le contrôle au détriment de son grand rival, Jean-François Copé, actuel secrétaire du parti.

"Ces propos qui divisent démobilisent notre électorat mais aussi nos militants et nos sympathisants qui sont exaspérés par ceux qui persistent à diviser, simplement pour leur intérêt personnel", a dit Rachida Dati vendredi sur France 2. "Il faut faire très attention à ceux ou celui qui persistent à diviser uniquement pour des raisons de carrière personnelle, parce qu'à un moment donné, ils seront responsables si nous subissons un échec" au Législatives, a-t-elle mis en garde.

Lors de plusieurs réunions des responsables de l'UMP, auxquelles participait l'ancien Premier ministre, "tout le monde était d'accord pour rester unis et rassemblés" pour les Législatives, a-t-elle ajouté.

Rachida Dati s'est ensuite livrée à un vigoureux plaidoyer en faveur de Jean-François Copé. "Non seulement, il met le parti au service des candidats, mais il mouille lui-même sa chemise", a-t-elle dit. "On ne peut pas lui dénier l'efficacité de son travail et de son énergie", a-t-elle poursuivi.

"Gérer un parti politique, ce n'est pas gérer une entreprise. Vous traitez les élus, les états d'âme, des exaspérations, mais aussi vous essayez de maintenir unis et rassemblés l'ensemble des élus, des militants et des sympathisants. Ce n'est pas une mince affaire", a-t-elle souligné.

Rama Yade, vice-présidente du Parti radical, a dénoncé pour sa part un "combat de coqs" entre les deux ténors de l'UMP. "Ce combat de coqs manque un peu de dignité", a-t-elle dit sur Canal+. "Les électeurs de la droite et du centre attendent beaucoup mieux de ces deux responsables qui sont censés être majeurs (...) Ce qui est important, c'est que face à la gauche, la droite, le centre n'apparaissent pas divisés. Ce combat de coqs est inutile".

Fillon-Copé: début des hostilités ?

Lire la suite
Jean-François Copé François Fillon Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7748581839
Pour Dati, Fillon prend le risque de faire perdre la droite aux Législatives
Pour Dati, Fillon prend le risque de faire perdre la droite aux Législatives
Ceux qui "divisent" au sein de l'UMP seront tenus pour responsables d'une défaite aux Législatives : avertissement lancé vendredi matin par Rachida Dati. Explicitement visé par la maire du VIIème arrondissement de Paris : l'ancien Premier ministre, François Fillon. L'ancienne ministre de la Justice, qui soutient clairement Jean-François Copé pour être le leader naturel du principal parti de droite, ne cesse de s'opposer à François Fillon, qu'elle avait menacé d'affronter en juin dans la capitale avant d'y renoncer.
https://www.rtl.fr/actu/pour-dati-fillon-prend-le-risque-de-faire-perdre-la-droite-aux-legislatives-7748581839
2012-05-25 09:28:00