1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Yves Thréard : "Hollande veut réformer le modèle social sans rien réformer"
2 min de lecture

Yves Thréard : "Hollande veut réformer le modèle social sans rien réformer"

REPLAY - Alors que le Président a fait des annonces aujourd'hui, a-t-il été assez convaincant sur tous les sujets ?

Bernard Poirette
Bernard Poirette
Crédit : Elodie Grégoire
"On refait le monde" du lundi 19 octobre 2015 - l'intégralité
31:44
François Hollande dans #RTLMatin : vous a-t-il convaincu ?
10:08
Modifier la carte scolaire pour plus de mixité sociale : une bonne idée ?
09:32
Après les explications de Platini, peut-il rester en course pour la FIFA ?
07:51
Vos solutions pour que le XV de France gagne la coupe du monde en 2019
04:09

L'éditorialiste Alain Duhamel, le chroniqueur Nicolas Domenach, l'écrivain Denis Tillinac et le directeur adjoint de la direction du Figaro Yves Thréard débattent dans "On refait le monde" ce soir.
 
François Hollande a passé une heure sur RTL ce matin. Entre autres choses, il a annoncé des formations pour les chômeurs. Il souhaite aussi éviter les licenciements à Air France. Il n'a visiblement pas apprécié la façon dont les salariés de la compagnie ont été arrêtés mais n'a pas émis de jugement. Il a évoqué de nombreux sujets mais finalement, le chef de l'État a-t-il été convaincant ? Pour Yves Thréard, il faut compléter les propos du Président avec ce qu'il a déclaré à la conférence sociale. "Il a dit que le modèle social était dépassé et qu'il fallait le réformer. Mais dans le même temps, il dit qu'il n'y aura pas de réforme du temps de travail, pas de réforme du contrat de travail, pas de réforme du Smic etc". Des propos qui sont contradictoires pour l'éditorialiste.

Autre débat ce soir : la carte scolaire

Najat Vallaud-Belkacem envisage de refondre la carte scolaire afin de privilégier la mixité sociale dans les collèges. Vus les enjeux dans ce domaine, est-ce une bonne idée d'encourager la mixité sociale ? Sur les réseaux sociaux, les avis sont partagés. Certains trouveraient cela utile et d'autres craignent que davantage d'enfants soient placés dans des établissements privés. Et d'autres encore s'inquiètent de la méthode, se demandant si ce n'est pas tout simplement de la discrimination.

Et enfin, le cas Platini

Michel Platini a donné une longue interview dans Le Monde. Il y explique que le 1,8 million d'euros qu'il a reçu en 2011 de la FIFA pour des services rendus n'a fait l'objet d'aucun contrat. C'était "un accord d'homme à homme" confie-t-il. Sa candidature à la FIFA est-elle définitivement plombée ? Pour Denis Tillinac, qui n'aime pas les thèses, du complot admet que "comme par hasard ça sort au moment où sa candidature allait devenir tellement évidente qu'il était presque installé".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/