1 min de lecture Yonne

Yonne : le maire de Sens démissionne

Daniel Paris, maire PRG de Sens, a annoncé dimanche à son conseil municipal sa démission face "à une nouvelle majorité UMP-PS" qui chercherait selon lui à bloquer ses actions.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Daniel Paris n'est plus maire de Sens (Yonne). C'est ce que l'élu a annoncé, dimanche, après avoir rendu sa démission en conseil municipal. Il dénonce le blocage de son action par "une nouvelle majorité majorité UMP-PS". Le maire a cependant précisé qu'il restait conseiller municipal : "Nous nous installons dans une opposition constructive, tout ce qui permettra de faire avancer la ville nous y participerons", a-t-il ajouté à l'AFP.

La rénovation du marché couvert en question

A la mi-journée dimanche, aucun opposant ou adversaire de l'élu n'avait pu être joint directement. "Son seul but, c'est d'essayer de se victimiser, de faire croire que les méchants c'est nous, mais plus personne n'est dupe de sa façon de faire", avait déclaré mercredi 26 juin à France 3, Jean-Michel Dakré, élu d'opposition (UDI), après que les groupes d'opposants et de dissidents eurent claqué la porte du conseil, pour des questions d'ordre du jour et d'un blocage autour de la rénovation du marché couvert de la ville.

Daniel Paris avait été élu maire de Sens en 2008 face à la députée-maire UMP Marie-Louise Fort, et face à une liste PS-PCF. Il avait emporté son siège de maire sur une liste radicale de gauche (PRG) et Front de Gauche, a-t-il relaté. Ce contexte a petit à petit provoqué "un harcèlement conjoint de l'UMP, du PS, de l'UDI et d'EELV qui ont formé une nouvelle majorité", selon lui. Le conseil municipal comptant 35 élus, dont 20 dans cette coalition "UMP-PS-UDI-EELV", selon lui.

"La ville je l'ai bougée, avec de nombreux projets, j'ai réduit la dette, je suis devenu un arbre qui a fait beaucoup d'ombre et depuis quelques mois les bûcherons se sont déchainés, sans beaucoup de carrure", a-t-il ajouté. Le budget de la ville avait également été rejeté, forçant l'édile à le soumettre à la chambre régionale des comptes, puis récemment à l'arbitrage du préfet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Yonne Info Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants