1 min de lecture Wikileaks

WikiLeaks : Florian Philippot attend "une réaction très ferme du gouvernement"

REPLAY / RÉACTION - Selon le vice-président du FN, l'État était au courant des écoutes américaines.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
WikiLeaks : Florian Philippot attend "une réaction très ferme du gouvernement" Crédit Image : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP | Crédit Média : Caroline Haine | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Selon WikiLeaks, Médiapart et Libération, qui se sont procurés les documents confidentiels de la National Security Agency (NSA), les États-Unis auraient mis successivement sur écoute les trois derniers présidents français, à savoir Jacques ChiracNicolas Sarkozy et François Hollande pendant près d'une décennie, de 2006 à 2012. "C'est évidemment scandaleux que l'on laisse faire pendant dix ans, au plus haut sommet de l'État. Que l'on ne m'explique pas que le chef de l'État n'était pas au courant. Évidemment que l'on était au courant. Je crois que c'est ça qui est inquiétant, de voir la passivité française devant ces pratiques d'espionnage par les États-Unis", réagit Florian Philippot.

Le vice-président du Front national attend désormais "une réaction très ferme" de la part du gouvernement français. "Il doit convoquer l'ambassadeur américain. Il faut un geste fort comme cesser immédiatement les discussions sur le traité transatlantique que nous sommes en train de négocier avec les États-Unis (...) Il faut sauver l'indépendance française".

Rien n'indique que les écoutes, censées s'être déroulées entre 2006 et 2012, ne se soient en réalité limitées à cette période. Selon les révélations de WikiLeaks et Libération, elles pourraient en effet avoir eu lieu avant la date transmise et pourraient de facto s'être prolongées au-delà de l'année d'élection de François Hollande. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Wikileaks États-Unis Florian Philippot
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants