1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Whirlpool : la visite de Marine Le Pen a été préparée par un cadre FN local
1 min de lecture

Whirlpool : la visite de Marine Le Pen a été préparée par un cadre FN local

CONFIDENTIELS RTL - C'est un jeune secrétaire départemental du Front national dans la Somme qui a soufflé l'idée de court-circuiter la visite d'Emmanuel Macron à l'usine d'Amiens.

Marine Le Pen en déplacement surprise à l'usine Whirlpool d'Amiens, le 26 avril 2017
Marine Le Pen en déplacement surprise à l'usine Whirlpool d'Amiens, le 26 avril 2017
Crédit : SIPA
Whirlpool : la visite de Marine Le Pen a été préparée par un cadre FN local
03:22
Whirlpool : la visite de Marine Le Pen a été préparée par un cadre FN local
03:26
Pauline De Saint-Rémy & Loïc Farge

La campagne de second tour de l'élection présidentielle s'est accélérée mercredi 26 avril avec la visite surprise de Marine Le Pen sur le site Whirlpool d'Amiens, où Emmanuel Macron, qui lui a succédé peu après, a reçu un accueil houleux avant de dialoguer longuement avec des salariés. Comment la présidente du Front national a-t-elle décidé d'aller perturber le déplacement de son rival ? À l'origine de ce coup de com', on trouve Éric Richermoz. C'est un jeune secrétaire départemental du FN dans la Somme, pré-investi candidat dans la quatrième circonscription du département pour les futures législatives, et protégé de Florian Philippot, le bras droit de Marine Le Pen.

C’est lui qui aurait soufflé l'idée à l’équipe de venir court-circuiter le déplacement du candidat d'"En marche !". Le projet a été débattu mardi soir. Mais sans qu'aucune décision soit prise. Si bien que lorsque Marine Le Pen a quitté la réunion de son comité stratégique, mercredi matin, à son quartier général, sans mot dire, personne n'avait la moindre idée de la raison de son départ. Certains ont même découvert à la télévision qu’elle était partie rendre visite aux salariés de l’usine Whirlpool.

Sondage
À qui profite l’épisode Whirlpool ?*

Éric Richermoz avait bien sûr préparé le terrain en amont, s’assurant entre autres que quelques journalistes seraient bien présents au moment de son arrivée. Il était lui-même bien visible sur les images de Marine Le Pen devant l’usine, au milieu de salariés supposés.

La rédaction vous recommande
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/