1 min de lecture Vote de confiance

Vote de confiance : "Non, je ne me sens pas un ministre en sursis", dit Manuel Valls

Le Premier ministre a obtenu mardi la confiance des députés à l'Assemblée nationale et s'exprime sur ce résultat à la télévision.

Manuel Valls, ici le 29 août 2014 à Matignon. (archives)
Manuel Valls, ici le 29 août 2014 à Matignon. (archives) Crédit : AFP / PATRICK KOVARIK
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron
Journaliste RTL

Manuel Valls a réussi l'épreuve de la confiance. Quelques semaines après avoir formé un nouveau gouvernement, le Premier ministre a obtenu 269 voix favorables des députés de l'Assemblée nationale contre 244. 32 députés socialistes se sont abstenus. Le Premier ministre a commenté ce résultat sur TF1.

À la question "Vous sentez-vous un ministre en sursis ?", Manuel répond un "non" franc. "Nous avons dû avec le président de la République clarifier la situation, après un remaniement", a-t-il expliqué. Et d'ajouter : "Ce que je veux retenir de ce soir c'est qu'il y a une majorité", a-t-il déclaré.
Pour le Premier ministre, le gouvernement a "les moyens" de poursuivre sa mission. "Il y a un non seulement une majorité mais il n'y a pas de majorité alternative".

La prime exceptionnelle s'élèvera à un montant "forfaitaire" de 40 euros

Le Premier ministre est revenu sur la question des petites retraites. "Je sais les difficultés que traversent mes concitoyens retraités", explique Manuel Valls. Il a annoncé des mesures afin de leur redonner du pouvoir d'achat. La prime exceptionnelle aux retraités dont les pensions n’excédant pas 1.200 euros, annoncée mardi, s'élèvera à un montant "forfaitaire" de 40 euros, a précisé le Premier ministre  sur TF1. "Cette prime exceptionnelle accordée aux petites retraites coûtera 250 millions d'euros", a-t-il annoncé..

Le chef du gouvernement a également déclaré "s'engager progressivement à la baisse des impôts". En 2015, "6 millions de personnes seront concernées par cette baisse d'impôts et 1 million n'y seront plus soumis", a déclaré le Premier ministre.

À lire aussi
Edouard Philippe à l'Assemblée nationale le 5 décembre 2018 Vote de confiance
Édouard Philippe : "La droite n’est pas morte, la droite c’est lui", lance Alba Ventura

Manuel Valls promet aux Français de "gouverner dans la durée". "Je me retrousse les manches. Le gouvernement se retrousse les marches", a garanti le chef du gouvernement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vote de confiance Manuel Valls Assemblée nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants