1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élection présidentielle : vote blanc, vote nul... Quelle différence ?
2 min de lecture

Élection présidentielle : vote blanc, vote nul... Quelle différence ?

ÉCLAIRAGE - Un Français sur quatre serait prêt à voter blanc si ce dernier était comptabilisé parmi les suffrages exprimés.

Les bulletins de vote pourraient être particulièrement peu nombreux lors du premier tour des élections présidentielles de 2017
Les bulletins de vote pourraient être particulièrement peu nombreux lors du premier tour des élections présidentielles de 2017
Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Cette campagne présidentielle est décidément hors norme. Entre la défaite des favoris aux primaires, les affaires politico-judiciaires, ou encore le duel à quatre qui augmente les incertitudes... À trois jours du premier tour de la présidentielle, bon nombre d'électeurs hésitent encore sur le bulletin qu'ils glisseront dans l'urne dimanche 23 avril.

Votre choix n'est toujours pas définitif ? Vous hésitez à voter blanc ? À voter nul ? Selon un sondage Ifop publié fin mars, 86% des Français étaient favorables à ce que le vote blanc soit pris en compte comme un suffrage exprimé et 40% se disaient prêts à voter blanc si celui-ci était réellement comptabilisé. Dans notre sondage Kantar Sofres-One Point publié mardi 18 avril, 53% des personnes interrogées assurent être désormais sûres de leur choix alors que 25% ont une nette préférence. Mais, pour certains le choix est beaucoup plus difficile : 6% hésitent entre voter pour un candidat, s'abstenir et voter blanc, et 2% ont déjà décidé de voter blanc.

Et à l'approche du premier tour de la présidentielle, les recherches sur Google pour savoir comment voter blanc augmente considérablement ces derniers jours. Ce jeudi 20 avril, la Bourgogne est la région où les recherches sont les plus nombreuses, devant l'Auvergne ou encore la Franche-Comté

Comment voter blanc ?

Un vote symbolique dans le contexte politique actuel marqué par les affaires mais aussi la montée des extrêmes. Cette démarche indique une véritable volonté de participer au débat démocratique malgré un refus des candidats et programmes proposés.

À lire aussi

Pour cela, et pour que le vote blanc soit bel et bien pris en compte comme tel, deux possibilités s'offrent aux électeurs : ne glisser aucun bulletin ou glisser un papier blanc dans l'enveloppe. Attention tout de même, les règles sont strictes. Le Code électoral impose aux différents bulletins d’être strictement identiques. Ainsi la feuille blanche, qui doit bien entendu être vierge de toute annotation, devra mesurer 105x148mm.

Comment voter nul ?

Le vote blanc ne doit pas être confondu avec le vote nul. Sur le site vie-publique.fr, on peut lire : "Il est parfois difficile d'interpréter le sens d'un vote nul. L'électeur n'a pas forcément souhaité que son vote soit nul. Mais il arrive également que l'électeur ait volontairement déposé un bulletin nul pour manifester son opposition aux différents candidats et programmes présentés".

À la différence du vote blanc, tout bulletin sans enveloppe, tout bulletin non réglementaire, tout bulletin annoté ou tout bulletin déchiré est comptabilisé comme nul.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/