1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Voies sur berge à Paris : Hidalgo répond à Collomb et Le Maire
1 min de lecture

Voies sur berge à Paris : Hidalgo répond à Collomb et Le Maire

LE GRAND JURY - Largement critiquée par l'ensemble de l'échiquier politique, la maire de Paris a assuré que "les Parisiens réclament des actes" en matière de lutte contre la pollution.

Anne Hidalgo était l'invitée du "Grand Jury" dimanche 8 octobre 2017
Anne Hidalgo était l'invitée du "Grand Jury" dimanche 8 octobre 2017
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS
Le Grand Jury du 08 octobre 2017
52:24
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Anne Hidalgo a défendu bec et ongles sa politique. Alors qu'elle est la cible de nombreuses personnes, depuis la piétonnisation des voies sur berge notamment, la maire de Paris n'entend pas revenir sur sa politique de lutte contre la pollution. 

Et les critiques émanant du gouvernement n'y changeront rien. Si Gérard Collomb et Bruno Le Maire ont respectivement évoqué une "décision unilatérale" et une "méthode autoritaire", l'édile reste sur la même ligne. "C'est un sujet sur lequel les Parisiens demandent des actes. Les Parisiens sont entre 60 et 70% à dire qu'il faut continuer", répond-elle lors du Grand Jury RTL- Le Figaro - LCI.

Assurant que 90% des Parisiens et 70% des Franciliens n'utilisent pas leur véhicule pour se rendre au travail, elle rejette le fait que sa politique soit clivante. Et d'enchaîner : "Le modèle de la ville de demain, ce n'est pas celui du véhicule polluant individuel".

Interrogez Nicolas Hulot, c'est quand même celui qui a le plus de compétences

Anne Hidalgo

Une manière pour Anne Hidalgo de critiquer ouvertement les sorties du ministre de l'Intérieur et du ministre de l'Économie. "Interrogez Nicolas Hulot, c'est quand même celui qui a le plus de compétences en matière de lutte contre la pollution", clame-t-elle.

À écouter aussi

Avant de rappeler que Gérard Collomb, pour qui elle a voté lors de sa toute première élection, que "personne n'est venu lui dire qu'il ne fallait pas qu'il donne les berges de Lyon à la population". "S'il dit cela, ce n'est pas sympa", conclut-elle.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/