4 min de lecture Les Républicains

Les Républicains : "Nous avons tout à reconstruire", dit Calmels sur RTL

LE GRAND JURY - La vice-présidente des Républicains réponds aux questions d'Olivier Bost (RTL), Alexis Brézet (Le Figaro) et Marie Chantrait (LCI), ce dimanche 11 mars.

Le Grand Jury
Le Grand Jury de Virginie Calmels
Crédit Média : RTLnet Crédit Image : NICOLAS TUCAT / AFP
Voir la suite

Virginie Calmels ne fait pas l'unanimité au sein des Républicains. Fervente juppéiste pendant la présidentielle, elle a rejoint la direction du parti après l'élection de Laurent Wauquiez à la présidence. Elle publie lundi 13 mars J'assume, un livre dans lequel elle revient sur son parcours, et notamment sur la campagne ratée de son mentor Alain Juppé.

La position délicate que Virginie Calmels occupe au sein du parti lui vaut d'être décriée. Dernière polémique en date : son soutien à Alain Juppé, dont elle est la première adjointe à la mairie de Bordeaux, dans la passe d'armes qui l'a opposé à Laurent Wauquiez, après la diffusion de propos tenus par ce dernier lors d'un cours à l'EM Lyon.

Prise entre deux feux, l'élue a démenti avoir songé à démissionner. Mais sa prise de position fait polémique au sein des Républicains. Certains questionnent même l'éventualité qu'elle soit tête de liste pour les élections européennes de 2019.

Suivez "Le Grand Jury" en direct

12h55 - Alors que Benjamin Griveaux a confirmé la défiscalisation des heures supplémentaires à partir de 2020, Virginie Calmels salue cette décision : "Le gouvernement actuel essaye, de temps en temps, de gommer les erreurs de François Hollande. On en revient à la situation de 2012, tant mieux, je ne peux que m'en réjouir mais malheureusement nous, on était allé beaucoup plus loin que la situation de 2012".

12h51 - Sur la question de la limitation à 80 km/h, Virginie Calmels dénonce un "exemple de la déconnexion d'Emmanuel Macron". "C’est technocratique de déclarer que toutes les routes doivent être à 80km/h", lance-t-elle qualifiant notamment cette approche de "vision parisienne".

12h47 - En revanche, Virginie Calmels se montre beaucoup sceptique et circonspecte face à la possible privatisation des aéroports de Paris et de la Française des Jeux. "C'est l'arbre qui cache la forêt", explique-t-elle.

12h43 - Interrogée sur la réforme de la SNCF, critiquée par les syndicats, Virginie Calmels se dit "bien sûr" favorable à la fin du statut des cheminots.

12h41 - Sur la politique nationale, Virginie Calmels déplore que l'État "continue à dépenser de l'argent qu'on n'a pas". Selon elle, Emmanuel Macron est toujours dans la ligne de la "social-démocratie" de François Hollande. "On prend aux uns pour redistribuer aux autres", poursuit-elle.

12h39 - "Contrairement à Emmanuel Macron, je ne pense pas que les Français soient des imbéciles, critique Virginie Calmels, ciblant la position "binaire" du chef de l'État. "Nous sommes pro-européens, mais nous ne sommes pas fédéralistes", martèle-t-elle.

12h36 - "Je ne crois pas que notre famille politique tombe dans une ligne eurosceptique, là encore, c'est une caricature facile. Le gouvernement actuel va vers du fédéralisme et de l'autre côté, il y a les vrais eurosceptiques. Nous, nous sommes au milieu. Nous sommes des pro-européens, mais nous voulons une Europe qui fonctionne", explique la vice-présidente des Républicains.

12h33 - Virginie Calmels sera-t-elle tête de liste aux élections européennes ? "Ce que je souhaite, c'est que notre famille politique se mette d'accord sur une ligne", explique-t-elle refusant de répondre clairement à la question.

12h26 - "Nous allons défendre nos idées, on n'est pas dans l'opposition stérile. C'est une caricature qu'on a voulu nous coller. Mais notre objectif, c'est que la France fonctionne", explique Virginie Calmels.

12h22 - Marion Maréchal-Le Pen reste "la digne héritière" de sa famille, estime Virginie Calmels. "Nous avons des convictions qui ne sont pas les mêmes que les leurs", répète-t-elle.

12h21 - Alors que Thierry Mariani appelle à un "rapprochement" avec le Front national, Virginie Calmels est catégorique : "Il n'y a pas et il n'y aura pas de porosité avec le Front national. Nous devons défendre nos idées, nos valeurs et il faut être très clair".

12h19 -
Peut-on parler d'un nouveau départ au Front national ? "Ce que je crois et j'espère, c'est que les Français ont compris que le Front national est une impasse. Marine Le Pen ne démontre pas sa capacité à exercer d'autres responsabilités", lance-t-elle.

12h14 - "J'invite tous les Français à relire le projet qui était porté par les candidats à la primaire, qui a 90% était le même. Nous voulons que l'égalité des chances soit la clé et nous n'opposons pas les Français entre eux. Emmanuel Macron, lui, s'adresse aux jeunes startupeurs", déplore Virginie Calmels, qui estime qu'Édouard Philippe est "le seul à avoir trahi sa famille politique".

12h11 - Virginie Calmels assure que Laurent Wauquiez, le nouveau président des Républicains, est "compétent" alors qu'il a "tout à reconstruire".

12h10 - "Nous avons besoin d'une droite qui soit le seul parti debout face au gouvernement actuel. Et ce, loin des extrêmes", poursuit Virigine Calmels.

12h07 - Alors que certains cadors du parti dénoncent la "radicalisation" des militants, Virginie Calmels assure que Les Républicains doivent "garder la pluralité des sensibilités au sein de la famille". "La droite doit marcher sur ses deux jambes, les libéraux et les conservateurs", lance-t-elle voulant rassembler tous les courants de la droite.

12h03 - "Alain Juppé est un grand maire, je suis solidaire de ce bilan", a-t-elle assuré alors que Laurent Wauquiez dénonçait la gestion des finances de la ville. "Il a cramé la caisse", avait déclaré le président des Républicains.

12h01 - Interrogée sur la diffusion des enregistrements de Laurent Wauquiez face à des étudiants de l'EM Lyon, Virginie Calmels dénonce la médiatisation de la polémique. "Il y a eu 22.000 articles de presse dans les trois dernières semaines, on en a plus que trop parler. Je n'avais pas envie de donner mon avis, pas sur un plateau télé", a-t-elle réagi.

11h50 - Posez toutes vos questions à Virginie Calmels avec le hashtag #LeGrandJury sur Twitter.

11h45 -
Bonjour et bienvenue sur ce live pour suivre "Le Grand Jury" de Virginie Calmels. Dès 12 heures, elles répondra aux questions d'Olivier Bost, Alexis Brézet et Marie Chantrait.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés