1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Violences sexuelles : "Il est temps que se lève la loi du silence", dit Royal sur RTL
1 min de lecture

Violences sexuelles : "Il est temps que se lève la loi du silence", dit Royal sur RTL

LE GRAND JURY - L'ambassadrice des pôles arctique et antarctique affirme qu'elle signera la tribune, qui souhaite la mise en place d'un plan d'urgence, adressée à Emmanuel Macron.

Ségolène Royal était l'invitée du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro le 5 novembre 2017
Ségolène Royal était l'invitée du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro le 5 novembre 2017
Crédit : RTL / Jérôme Dominé / SIPA PRESS
Le Grand Jury de Ségolène Royal, le 5 novembre 2017
51:33
Le Grand Jury du 05 novembre 2017
51:28
Léa Stassinet

Ce dimanche 5 novembre, une centaine de personnalités féminines ont signé une tribune parue dans le Journal du dimanche. L'objet de cette pétition adressée à Emmanuel Macron : lutter contre les violences sexuelles avec la mise en place d'un plan d'urgence. Une initiative soutenue par Ségolène Royal, invitée du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. "Je la signerai dès la fin de l'émission", a-t-elle assurée. 

L'ambassadrice des pôles arctique et antarctique a ensuite expliqué son choix : "Il est temps que se lève la loi du silence sur ces crimes et délits. Ce sujet doit être traité au plus haut niveau de l'état". Ségolène Royal est ensuite entrée dans les détails en approuvant plusieurs mesures proposées dans cet appel initié par Caroline de Haas et la journaliste Giulia Foïs. "Les propositions qu'elles font sont toutes excellentes", salue l'ancienne ministre, notamment en ce qui concerne l'instauration d'un brevet de non-violence au collège. 

Je suis parfaitement à l'aise avec le #BalanceTonPorc

Ségolène Royal

"Je réagis à cet appel qui est une excellente initiative, parce que des décisions très rapides peuvent être prises", a ajouté l'ancienne candidate à l'élection présidentielle. Ségolène Royal est également revenue sur la vague d'accusations d'agressions et de harcèlement sexuelle observée sur les réseaux sociaux. "Je suis parfaitement à l'aise avec ça", a-t-elle expliqué faisant référence au #BalanceTonPorc. "C'est dans le cri de souffrance que les choses peuvent évoluer", a-t-elle précisé. 

Pour Ségolène Royal, la parole de ces femmes ne doit pas être remise en cause. "N'inversons pas la charge de la preuve. La réalité d'aujourd'hui c'est que seulement 5% des faits d'abus sexuels sont portés en justice, et parmi eux, 5% se traduisent par une condamnation faute de preuve", a-t-elle déploré. "À ce moment là il faut un processus d'éducation, de zéro tolérance, et des sanctions exemplaires", a conclu l'ambassadrice des pôles arctiques et antarctiques. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/