3 min de lecture Primaire PS

Vincent Peillon propose "le mandat unique pour les parlementaires"

INVITÉ RTL - Le candidat à la primaire de la gauche a détaillé en longueur sa réforme des institutions.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Vincent Peillon face aux auditeurs Crédit Image : Sabrina Alili / RTLnet | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
et Emeline Le Naour

Il est l'un des sept candidats en lice à la primaire organisée par le PS les 22 et 29 janvier. Vincent Peillon est l'invité, ce mardi 10 janvier, de RTL et répond aux questions d'Élizabeth Martichoux à partir de 7h45. À partir de 8h20, il sera également face à Yves Calvi et dialoguera avec les auditeurs de RTL. 

L'ancien ministre de l'Éducation qui se positionne plutôt au centre du PS, à mi-chemin entre les propositions de Manuel Valls et celles d'Arnaud Montebourg, développera les grands axes de son programme. Dimanche 8 janvier, l'écrivain et philosophe disait possible de supprimer l'arme constitutionnelle du 49-3, critiquant au passage son concurrent Manuel Valls au motif qu'il "se contredit". Pourtant, la partie est loin d'être gagnée pour Vincent Peillon puisque selon un sondage Kantar Sofres-Onepoint pour RTL, le candidat remporterait 10% des suffrages, devant Sylvia Pinel (6%), François de Rugy (2%) et Jean-Luc Bennahmias (2%) mais loin derrière l'ex-premier ministre et Arnaud Montebourg.

Suivez l'interview en direct :

8h39 - L'interview de Vincent Peillon est à présent terminée.

8h37 - Vincent Peillon propose "le mandat unique" pour les parlementaires "et la limitation des mandats dans le temps". "Je suis le seul qui ait respecté le mandat unique depuis 1997".

À lire aussi
L'ancien Premier ministre, Manuel Valls élections
Manuel Valls : "Parfois, il m'est arrivé de confondre autorité et autoritarisme"

8h31 - En matière de santé, Vincent Peillon souhaite "redonner de l'oxygène" à l'hôpital public, avec une aide à la médecine libérale, l'application du tiers-payant et l'instauration d'une mutuelle publique "pour les risques qui ne sont pas pris en compte".

8h28 - Vincent Peillon avait comparé le traitement des musulmans français à celui des juifs sous Vichy. Pour le candidat, "la polémique est close (...) Je maintiens que l'on ne doit pas utiliser la laïcité pour désigner des populations à la vindicte des autres."

8h25 - Un auditeur s'interroge sur le retour des classes de niveaux qui permettraient d'avoir un système plus efficace. Vincent Peillon lui répond que "les classes de niveaux ont existé : les meilleurs ne progressent pas vraiment, et ceux qui sont plus en difficulté décrochent. L'idée de trier les enfants, on l'a déjà fait, on a vu que cela ne faisait qu’accroître les difficultés. Pour les bons élèves, c'est très valorisant d'aider ceux qui sont plus faibles."

8h20 - L'interview de Vincent Peillon va reprendre dans un instant.

8h04 -
Comme Benoît Hamon la veille, le candidat à la primaire de la gauche répondra aux questions des auditeurs de RTL et des internautes de RTL.fr dès 8h20. 

7h58 - L'interview de Vincent Peillon par Elizabeth Martichoux est à présent terminée.

7h55 -
Faut-il légaliser la consommation de cannabis ? "Je veux que le débat du cannabis en France soit ouvert, public et transparent. Je veux qu'on en parle avec les médecins, les policiers".

7h53 - Vincent Peillon propose d'associer public et privé pour plus de mixité scolaire. "Le vrai problème, c'est la mixité sociale et scolaire".

7h51 -
Comme il l'a toujours dit, Vincent Peillon s'offusque devant le revenu minimum d'existence, que propose Benoît Hamon. Pour lui, il s'agit là de la fin du système de solidarité. "C'est la logique que l'on donne la même chose à tout le monde".

7h49 - Vincent Peillon rappelle l'une de ses propositions phares : l'instauration de la proportionnelle intégrale. "50% de nos compatriotes ne sont pas représentés", dénonce-t-il.

7h47 - L'ancien ministre de l'Éducation nationale ne croit pas dans le 49.3 citoyen proposé par Benoît Hamon. "On n'est pas là pour dire des choses que l'on ne fera pas, cette primaire doit être sérieuse", peste le candidat.

7h46 - L'eurodéputé s'en prend une nouvelle fois à François Fillon. "Il propose une casse sociale très classique".

7h45 - Vincent Peillon parle de "petits moments politiques" pour évoquer le discours de Jean-Luc Mélenchon, vis-à-vis du Parti socialiste. "Il a des valeurs de gauche, son électorat a voté François Hollande face à Nivolas Sarkozy en 2012. Ce n'est pas très gentil de dire que vous ne servez à rien...", répond ce fidèle de François Hollande.

7h40 -
Vincent Peillon pourrait notamment se prononcer sur cette demande, que RTL révèle ce mardi matin, de l'association Robin des lois qui milite pour l'installation de bureaux de vote dans les prisons.

7h30 - Bienvenue dans ce direct pour suivre l'interview de Vincent Peillon. La veille, c'est Benoît Hamon qui se trouvait dans le studio de RTL pour répondre aux questions d'Élizabeth Martichoux, de Yves Calvi et des auditeurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Vincent Peillon Présidentielle 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants