1 min de lecture Présidentielle 2017

Vincent Peillon affirmait vouloir quitter la politique il y a quelques semaines

Le candidat à la primaire de la Belle Alliance Populaire avait laissé entendre, quelques temps avant de se lancer, qu'il comptait se maintenir en dehors de la politique.

Le candidat à la primaire initiée par le PS, Vincent Peillon.
Le candidat à la primaire initiée par le PS, Vincent Peillon. Crédit : AFP / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Philippe Peyre
Philippe Peyre

Vincent Peillon aurait-il retourné sa veste ? Le désormais candidat à la primaire de la Belle Alliance Populaire aurait, quelques temps avant de se présenter officiellement dimanche 11 décembre, multiplié les déclarations laissant présager son retrait de la vie politique française. Des affirmations qui cadrent mal avec sa candidature. 

C'est Didier Guillaume, le président du groupe socialiste au Sénat et directeur de campagne de Manuel Valls, qui s'est dit "carrément étonné" de voir l'ex-ministre de l'Éducation s'engager dans la primaire : "Je m'étais retrouvé dans un TGV en revenant de Strasbourg, il y a environ deux mois. Vincent m'avait demandé comment je pouvais encore m'investir dans la politique et m'avait fait part de sa grande lassitude par rapport à cela. D'où ma stupéfaction de le voir revenir", raconte-t-il dans les colonnes du Parisien/Aujourd'hui en France ce mardi 13 décembre.

Déjà en avril dernier, Vincent Peillon avait assuré dans Libération qu'il ne "briguerait pas de nouveau mandat électif". Il se dédit donc, dès lors qu'il s'engage dans cette primaire. Plus récemment, en octobre, lorsque l'hebdo Marianne l'a contacté pour l'interroger sur la primaire, le député européen aurait rétorqué : "Je n'accorde aucune interview, considérant ce petit cirque (j'y ai participé 20 ans) comme absolument dirimant". "Dirimant" que le Larousse définit ainsi : "Se dit d'un empêchement radical, formel, absolu". Peillon, qui est également agrégé de Philosophie, n'y est pas allé de main morte en choisissant ce mot. Mais maintenant qu'il est dans les rangs, la primaire est selon lui "une machine à fabriquer de l'unité".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Vincent Peillon Primaire PS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants