1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Vincent Lambert : le rapporteur public du Conseil d'État préconise de le laisser mourir
1 min de lecture

Vincent Lambert : le rapporteur public du Conseil d'État préconise de le laisser mourir

Le rapporteur public du Conseil d'État s'est prononcé ce vendredi contre le maintien en vie de Vincent Lambert, un tétraplégique en état végétatif chronique depuis six ans.

Le rapporteur public du Conseil d'État s'est prononcé ce vendredi contre le maintient en vie de Vincent Lambert (illustration).
Le rapporteur public du Conseil d'État s'est prononcé ce vendredi contre le maintient en vie de Vincent Lambert (illustration).
Crédit : AFP / BORIS HORVAT
La rédaction numérique de RTL & AFP

Tétraplégique en état végétatif chronique depuis six ans, Vincent Lambert a vu son cas porté devant le Conseil d'État à cause du désaccord familial suscité. Le rapporteur public de l'institution s'est exprimé vendredi matin, et s'est prononcé contre le maintien en vie du patient.

"Le Conseil d'État est face à l'une des décisions les plus difficiles de son histoire", a-t-il déclaré, la voix teintée d'émotion. Mais il ne doit pas être le gardien de la vie à tout prix".

Le verdict était attendu, le rapporteur public Rémi Keller a recommandé l'annulation de la décision du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne, qui s'était prononcé pour le maintien en vie de Vincent Lambert, après que le CHU de Reims, où est hospitalisé le patient, avait décidé d'arrêter de l'alimenter et de l'hydrater artificiellement.

Le demi-frère de Vincent Lambert inquiet

Les sages du Conseil d'État ne sont pas tenus de suivre cet avis, qui demeure consultatif. Et quelle que soit la décision choisie, elle ne concernera que Vincent Lambert et pas l'ensemble des malades, car chaque cas est unique, a rappelé le rapporteur.

Il n'est absolument pas en fin de vie. Il est très lourdement handicapé

David Philipon, le demi-frère de Vincent Lambert

Pour David Philipon, le demi-frère de Vincent Lambert, arrêter le traitement reviendrait à tuer le patient. "Je rappelle qu'il n'est absolument pas en fin de vie. Il est très lourdement handicapé", a-t-il déclaré sur RTL.

À écouter

Vincent Lambert : le rapporteur du Conseil d'État se prononce pour l'arrêt du traitement. Le demi-frère du patient désapprouve
02:52
La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/