1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉOS - La semaine où Valérie Trierweiler se venge de François Hollande
4 min de lecture

VIDÉOS - La semaine où Valérie Trierweiler se venge de François Hollande

VIDÉOS - L'ancienne première dame revient sur son passage à l'Élysée dans son livre "Merci pour ce moment". Avec ses révélations, elle assène un coup de massue à François Hollande, déjà fragilisé.

Valérie Trierweiler dans les jardins de l'Élysée, le 7 mai 2013 (archives)
Valérie Trierweiler dans les jardins de l'Élysée, le 7 mai 2013 (archives)
Crédit : AFP / THOMAS SAMSON
Marie-Pierre Haddad

Merci pour ce moment. Valérie Trierweiler ironise dès le titre de son ouvrage. L'ancienne première dame a ainsi publié un livre où elle fait état des quelques mois passés à l'Élysée, au côté de François Hollande. Entres réflexions sur son couple et description d'un homme au pouvoir, l'ancienne compagne du président de la République le prend par surprise et le déstabilise, après une rentrée mouvementée au gouvernement.

Mardi : Valérie Trierweiler prend l'Élysée de court

La nouvelle a été une onde de choc. Huit mois après sa rupture avec François Hollande, l'ancienne première dame dévoile des extraits de son livre Merci pour ce moment. De ses "années enchantées" avec le Présidentà l'affaire Julie Gayet, en passant par l'arrestation de Dominique Strauss-KahnValérie Trierweiler relate ces moments sans concession.

"L'information Julie Gayet est le premier titre des matinales. (...) Je craque, je ne peux pas entendre ça, je me précipite dans la salle de bains. Je saisis le petit sac en plastique qui contient des somnifères (...) François m'a suivi (sic). Il tente de m'arracher le sac. Je cours dans la chambre. Il attrape le sac qui se déchire. Des pilules s'éparpillent sur le lit et le sol. Je parviens à en récupérer. J'avale ce que je peux. Je veux dormir. Je ne veux pas vivre les heures qui vont arriver. Je sens la bourrasque qui va s'abattre sur moi et je n'ai pas la force d'y résister. Je veux fuir. Je perds connaissance", écrit Valérie Trierweiler.

Mercredi : l'image d'un président de gauche écornée

Le livre, qui n'est à ce moment toujours pas disponible à la vente, fait voler en éclats l'image du président de la République. Et pour cause, Valérie Trierweiler raconte que François Hollande parle des pauvres comme des "sans-dents". Elle ajoute aussi qu'"ils ne les aiment pas". "Ces propos sont ravageurs", estime Elizabeth Martichoux, chef du service politique de RTL

À regarder

François Hollande n'est plus "un homme normal", analyse Elizabeth Martichoux
02:38
À lire aussi

L'image et la ligne politique de "l'homme normale", défendues par François Hollande, sont ainsi entachées. "Malgré des sondages, mois après mois catastrophiques, il lui restait du positif, dans cet océan de négatif en terme d'image, c'était le profil de l'homme sympa", explique Elizabeth Martichoux. "Cette affaire renforce cette image d'impuissance. Il craignait ce livre", ajoute-t-elle.

Jeudi : entre vengeance et grand déballage

C'est le jour J. Merci pour ce moment sort dans les librairies. L'implacable étalage des déboires sentimentaux de Valérie Trierweiler dans son livre plombe un peu plus François Hollande et la fonction présidentielle. Cet ouvrage, véritable règlement de comptes d'une femme blessée, a des conséquences politiques qui ne se mesurent pas encore. 

À regarder

Alba Ventura : "Le livre de Trierweiler est un plomb de plus pour Hollande"
03:01

Cette affaire est qualifiée de "grand déballage" par Alba Ventura, éditorialiste politique à RTL. Elle explique ainsi que nous assistons à "la vengeance d'une blonde", qui veut "prendre les Français à témoin pour dire : cet homme-là, il n'est pas ce qu'il dit, il n'est pas de gauche", ajoute-t-elle.

N'ayant pas réussi à inverser la courbe du chômage comme promis, ou à réduire le déficit de la France, François Hollande est plombé un peu plus par la publication du livre de son ex-compagne. 

Vendredi : Hollande répond à Trierweiler

Devant l'emballement médiatique autour de la sortie du livre de Valérie Trierweiler, François Hollande a assuré, lors d'une conférence de presse de l'OTAN, qu'il ne tolérerait aucune remise en cause de "sa relation avec les plus pauvres"

"Nous sommes ici au conseil de l'OTAN, là où se décide la paix, la guerre, la sécurité, et ce sont les seuls sujets qui m'ont mobilisé depuis 48 heures, pour la France", a-t-il commencé. Mais il a tenu à répondre pour le "principe". "La fonction présidentielle doit être respectée, non pas pour préserver la personne, mais pour préserver nos institutions qui sont le socle de la République", a-t-il d'abord poursuivie.

Samedi : déjà en rupture de stock

Quatre jours après l'annonce de la sortie du livre de l'ancienne première dame, les réactions ne désenflent pas. Martine Aubry a pris la parole sur le sujet et se dit "extrêmement choquée". D'après elle, ce livre s'apparente à celui d'"une femme blessée"

Gaël Sliman, président de l'institut de sondage Odoxa, ne pense pas que cet ouvrage confession va coûter des points de popularité à François Hollande. Cependant, son image personnelle pourrait en pâtir. "Contrairement à Nicolas Sarkozy, qui avait provoqué une détestation chez une partie des Français, dans le cas de François Hollande, les gens disent qu'il est mauvais et inefficace", analyse-t-il. 

À écouter

Jusqu'à la sortie de "Merci pour ce moment", François Hollande avait réussi à préserver son image personnelle
05:43

La tempête Triweiler n'est pas prête de s'arrêter. Le livre polémique, tiré à 200.000 exemplaires est en rupture de stock

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/