1 min de lecture Primaire PS

VIDÉO - Primaire de la gauche : Benoît Hamon tacle les journalistes du débat

"Si Manuel Valls veut être candidat en Allemagne et moi en Angleterre, on vous fera signe", s'est agacé Benoît Hamon en évoquant le revenu universel.

Édition Spéciale - Primaire de la Gauche Marc-Olivier Fogiel
>
Benoît Hamon : "Nous sommes candidats à l'élection présidentielle en France" Crédit Image : bertrand GUAY / POOL / AFP | Crédit Média : France 2 | Date : La page de l'émission
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Benoît Hamon défend mordicus son revenu universel d'existence. Sans surprise, le débat de l'entre-deux tours de la primaire de la gauche s'est rapidement attardé sur cette proposition de verser 750 euros par mois à tout citoyen de plus de 18 ans, sans condition de ressources.

Pour justifier sa mesure, Benoît Hamon s'est lancé dans une analyse de l'état de l'emploi en France, soulignant que la raréfaction du travail était déjà en marche, en raison de la révolution numérique. Pour illustrer sa démonstration, il s'est concentré sur l'exemple des jeunes. "En moyenne, entre le moment où vous avez votre diplôme et un contrat stable, il y a cinq ans. 25% des jeunes vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Quand on regarde la réalité du travail pour les jeunes hors étudiants, 75% des plus de 18 ans sont aujourd'hui précaires ou au chômage, sans emploi ni formation".

À cette affirmation, Benoît Hamon a vu les journalistes le contredire. "Ce n'est pas le cas partout en Europe", a d'abord lancé David Pujadas. "C'est le cas en France, pas ailleurs. Votre raisonnement sur la raréfaction du travail n'est peut-être pas aussi valable", a ajouté Gilles Bouleau. Ce à quoi le candidat a immédiatement rétorqué, quelque peu agacé : "Si Manuel Valls veut être candidat en Allemagne et moi en Angleterre, on vous fera signe. En l'occurrence, on est candidat à l'élection présidentielle en France".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Parti socialiste Benoît Hamon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants