1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - Présidentielle 2017 : Le Pen s'adresse aux "Insoumis" de Mélenchon
2 min de lecture

VIDÉO - Présidentielle 2017 : Le Pen s'adresse aux "Insoumis" de Mélenchon

La candidate du Front national a publié une vidéo qui s'apparente à une opération séduction des électeurs de Jean-Luc Mélenchon en vue du second tour.

Marine Le Pen drague les soutiens de Mélenchon dans une vidéo publiée le 28 avril 2017
Marine Le Pen drague les soutiens de Mélenchon dans une vidéo publiée le 28 avril 2017
Crédit : Capture d'écran vidéo Twitter / @MLP_officiel
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Marine Le Pen a posté, vendredi 28 avril, une vidéo dans laquelle elle enjoint ceux qui ont voté Jean-Luc Mélenchon au premier tour à lui confier leur voix pour le second scrutin. "Sept millions d'entre vous on voté pour la France insoumise, et je voudrais leur adresser un message", amorce-t-elle dans sa vidéo publiée sur Twitter, avant de reconnaître, tout sourire, "des relations politiques pour le moins sportives" entre elle et l'ex-candidat.

"Je considère comme beaucoup que Jean-Luc Mélenchon a mené une campagne de premier tour qui était une campagne respectable", poursuit la candidate qui met en avant, dans cette vidéo de près de quatre minutes, ce qu'elle estime être les points positifs de la campagne du leader de la France insoumise. Elle évoque le discours sur la paix tenu par son adversaire, le choix du rameau d'olivier comme symbole, avant d'appeler concrètement les électeurs de Jean-Luc Mélenchon à ne pas voter pour son adversaire, Emmanuel Macron, au second tour. 

"Aujourd'hui, il faut faire barrage à Emmanuel Macron, lance Marine Le Pen un peu plus loin dans sa vidéo. Son projet est aux antipodes de celui qu'ils (les mélenchonistes, ndlr) ont soutenu au premier tour", poursuit-elle, martelant que son adversaire, en tant qu'ancien banquier, représente la "finance arrogante" et nombreux éléments qui suscitent la détestation des partisans de la France insoumise. "Il n'est pas possible de laisser les manettes de la France à Emmanuel Macron", conclut Marine Le Pen, proposant aux 7 millions d'électeurs de Jean-Luc Mélenchon de "tourner la page".

Cette intervention a été vivement critiquée par Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon. "Il ne faut pas être piégé par son parler fourbe. C'est des petites manœuvres électorales, ce n'est pas très digne. Il y a des consignes de votes qui sont des positions... pas une voix ne doit aller au Front national", a-t-il déclaré sur BFMTV. "Ma réponse : la première marque de l'insoumission, c'est de refuser le fascisme", a ajouté Éric Coquerel, également porte-parole de l'ancien candidat, en réponse au tweet de Marine Le Pen.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/