2 min de lecture Présidence UMP

VIDÉO - Présidence UMP : la loi Taubira, source de discorde chez les candidats

VIDÉO ZAPPEUR - L'abrogation de la loi Taubira est sujet de désaccords à l'intérieur même du parti de droite. Quelles sont les positions des trois candidats à la présidence ?

>
Présidence UMP : la loi Taubira, source de discorde chez les candidats Durée : |
Charline Buda
Charline Buda

La loi légalisant le mariage pour les couples homosexuels, renommée "loi Taubira", a été promulguée le 17 mai 2013. Un peu plus d'un an après, elle fait toujours débat à l'UMP, et les trois candidats à la présidence du parti sont en désaccord sur son abrogation. 

Hervé Mariton : l'abrogation, son cheval de bataille

Le député de la Drôme a fait la une des quotidiens en 2013 pour son engagement à la Manif Pour Tous, le collectif qui souhaite l'abrogation de la loi autorisant le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels. Depuis, il a fait de cette suppression partie intégrante, si ce n'est argument principal, de sa campagne pour la présidence de l'UMP, et la plupart de ses soutiens sont issus du mouvement anti-mariage pour tous.

Pour Hervé Mariton, la loi Taubira est une porte ouverte à la PMA (procréation médicalement assistée) et la GPA (gestation par autrui), deux sujets dont l'éthique fait débat. Il souhaite donc son abrogation sans rétro-activité, et voudrait instaurer une union civile pour les couples homosexuels qui empêcherait la filiation et l'adoption d'enfants par ceux-ci.

Nicolas Sarkozy : une refonte "de fond en comble", pour ne pas dire abrogation

Auparavant très flou sur la question, l'ancien président de la République a clarifié sa position lors d'un meeting le 15 novembre dernier, devant les militants de Sens Commun, mouvement pro-abrogation rattaché à l'UMP. "La loi Taubira devra être réécrite de fond en comble", a-t-il annoncé alors. "Si vous préférez qu'on dise qu'on doit l'abroger pour en refaire une autre, en Français ça veut dire la même chose."

À lire aussi
Jean-François Copé Primaire Les Républicains
Primaire de la droite : Copé s'explique sur sa lutte fratricide avec Fillon pour la présidence de l'UMP

Il a depuis été très critiqué parmi ses propres soutiens, notamment Nadine Morano et Nathalie Kosciusko-Morizet. Nicolas Sarkozy souhaite abroger la loi Taubira pour en réécrire une autre, qui autoriserait la PMA aux seuls couples hétérosexuels et interdirait complètement la GPA pour tous les couples.

Bruno Le Maire : ne pas toucher à la loi Taubira

Pour l'ancien ministre de l'Agriculture, le débat sur la loi Taubira est terminé. "Nous ne reviendrons pas sur le mariage homosexuel", disait-il à Laurent Delahousse sur France 2 le 16 novembre dernier. "Quand on a 5 millions de chômeurs [...], si on revient au pouvoir en 2017, on aura peut-être mieux à faire que d'abroger la loi Taubira".

Le rival de Nicolas Sarkozy est donc le seul à se positionner contre une abrogation. Il souhaite cependant écrire un texte de loi qui clarifierait les "ambiguïtés" qui planent encore sur la question de la PMA, et voudrait mettre en place des régulations pour interdire la GPA, une question par ailleurs jamais traitée par la loi actuelle sur le mariage pour tous.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidence UMP Mariage pour tous UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants