1 min de lecture Élections départementales

VIDÉO - Manuel Valls tacle Nicolas Sarkozy : "Moi, je n'ai jamais traité quelqu'un de pauvre con"

Régulièrement attaqué par l'ancien président, le Premier ministre lui a répondu par une référence au fameux "casse toi pauv' con".

>
Manuel Valls tacle Nicolas Sarkozy : "Moi, je n'ai jamais traité quelqu'un de pauvre con" Crédit Image : iTélé / RTL.fr | Durée : |
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet
Journaliste RTL

À deux jours du second tour des élections départementales, la campagne continue de battre son plein. Les personnalités politiques se succèdent à la radio, sur les plateaux de télévision, en meeting, et certains en profitent pour échanger des amabilités bien senties

Principale cible des attaques de la droite depuis plusieurs semaines, Manuel Valls commence visiblement à se lasser d'être sans arrêt critiqué, et le sanguin Premier ministre tenait à le faire savoir. Invité dans la matinale d'iTélé, il a ainsi répondu par voie de presse à Nicolas Sarkozy, en pointe dans le Valls-bashing

Attaqués sur les mêmes défauts

Le Premier ministre a donc choisi de faire référence à l'épisode du "casse toi pauv' con" de Nicolas Sarkozy. Après avoir expliqué vouloir un "débat de fond", Manuel Valls a lâché : "Moi, je n'ai jamais traité quelqu'un de pauvre con, je n’ai jamais dit qu’il fallait passer les banlieues au karcher." 

Et d'en remettre une couche. "Quant à la nervosité, au sang froid, venant de Nicolas Sarkozy, je pense que les Français ont déjà jugé, notamment en 2012", a-t-il continué, ironisant sur les critiques que lui fait souvent le patron de l'UMP, lui même attaqué sur ces défauts lors de son mandat à l'Élysée. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections départementales Manuel Valls Nicolas Sarkozy
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants