1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - Manuel Valls candidat : les images de son annonce
1 min de lecture

VIDÉO - Manuel Valls candidat : les images de son annonce

Le Premier ministre a officialisé sa candidature à l'élection présidentielle de 2017, depuis l'Hôtel de Ville d'Évry.

Manuel Valls, le 5 décembre 2016
Manuel Valls, le 5 décembre 2016
Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
VIDÉO - Manuel Valls annonce sa candidature à la présidentielle
20:36
Clarisse Martin
Clarisse Martin

Le lieu est hautement symbolique. Pour annoncer sa candidature à l'élection présidentielle de 2017, le premier ministre Manuel Valls a choisi l'Hôtel de Ville d'Évry, dans l'Essonne, ville dont il a été le premier magistrat pendant onze ans, entre 2001 et 2012. "Je suis ici à Évry, dans ma ville, celle de ma famille, de mes enfants, ma ville de cœur. Une ville intense, attachante, jeune populaire", a-t-il lancé avant d'officialiser sa candidature dans la course à l'Élysée : "Alors oui, je suis candidat à l'élection présidentielle".

Depuis plusieurs semaines, le chef du gouvernement montrait des signes d'impatience à l'égard de François Hollande, déclarant notamment se sentir prêt à affronter le président de la République lors de la primaire de la Belle alliance populaire en janvier 2017. Ce qui ne paraissait pas être un obstacle majeur à sa candidature à la présidentielle a néanmoins été levé, puisque François Hollande a publiquement renoncé à se lancer dans une nouvelle course à l'Élysée, jeudi 1er décembre. Dès lors, la déclaration de Manuel Valls n'était plus qu'une question de jours. Une prophétie qui est donc devenue réalité, ce lundi 5 décembre dans son fief électoral. Ce discours fait figure de prélude à sa démission, qui interviendra mardi 6 décembre, et à un remaniement ministériel dans les heures qui suivent. 

À l'aube de sa candidature et de son entrée en campagne pour la primaire de la gauche, le patron des socialistes Jean-Christophe Cambadélis a adressé un conseil au Premier ministre. Celui d'être "sur une position nouvelle de rassemblement", alors que Manuel Valls avait soutenu il y a plusieurs mois qu'il y avait deux gauches "irréconciliables".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/