2 min de lecture Gouvernement

VIDÉO - François Hollande met en garde Emmanuel Macron

L'ancien président de la République demande à son successeur d'éviter les "sacrifices" inutiles.

Emmanuel Macron et François Hollande devant l'Élysée, lors de la passation de pouvoir, le 14 mai 2017
Emmanuel Macron et François Hollande devant l'Élysée, lors de la passation de pouvoir, le 14 mai 2017 Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Un conseil d'ancien président de la République à un nouveau président de la République. François Hollande était en visite au festival du film francophone d'Angoulême, ce mardi 22 août. En marge de ce déplacement, il a livré aux journalistes un commentaire sur la politique d'Emmanuel Macron.

"Il ne faudrait pas demander des sacrifices aux Français qui ne sont pas utiles. Il ne faudrait pas flexibiliser le marché du travail au delà de ce que nous avons déjà fait, au risque de créer des ruptures. Ce qu'il faut, c'est conforter le mouvement qui est engagé avec l'investissement, la consommation, le pouvoir d'achat et éviter toutes décisions qui viendraient contrarier ce mouvement qui est engagé", a-t-il expliqué devant les caméras de BFMTV.

Cette déclaration intervient dans un contexte délicat pour Emmanuel Macron et son gouvernement. La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, entame une série de concertations avec les partenaires sociaux sur les ordonnances pour la réforme du Code du travail

Hollande défend son bilan

François Hollande fait d'une pierre deux coups puisqu'il en profite pour défendre son quinquennat. Une réponse directe aux ministres du gouvernement d'Édouard Philippe qui critiquaient le bilan dont ils avaient hérité. "On a vu qu'à partir de 2015, la croissance était revenue, le chômage avait commencé à diminuer et j'en suis heureux pour mon pays.

À lire aussi
Une manifestante après la double explosion survenue mardi 4 août dans le port de Beyrouth. Liban
Les infos de 6h - Explosions à Beyrouth : une semaine après, l'hommage des Libanais

Ce qui compte, ce n'est pas simplement d'avoir des lauriers même s'il y a eu aussi, avant les compliments, beaucoup de reproches. C'est aussi d'avoir fait en sorte que les Français puissent avoir des conditions de vie meilleures. C'est ce qui m'avait motivé, mobilisé, tout au long de ce quinquennat. J'avais hérité d'une situation très difficile qui était celle de la crise. Mon successeur a une situation meilleure mais tant mieux". 

La veille, c'est l'ancien ministre du Travail lors du précédent mandat, François Rebsamen, qui montait au créneau. "Pour le moment, nous voyons la volonté de donner - je ne suis pas forcément opposé à cela, je l'ai fait moi-même - plus de souplesse aux entreprises. Elles en ont besoin. Mais il faut (...) donner plus de sécurité aux salariés. L'un ne va pas sans l'autre. Or pour le moment, j'ai vu plus de la souplesse aux entreprises". 

Le maire de Dijon ajoute dans les colonnes du Journal du Dimanche : "Les mesures (que François Hollande) a prises sont de bonnes mesures. Il aurait eu un septennat comme cela se faisait avant, il n'aurait pas eu de souci pour se faire réélire". Rebelote sur RTL ce mardi 22 août : "Les mesures qui ont été prises sous le quinquennat de François Hollande portent leurs fruits aujourd'hui. On le voit : la croissance va atteindre un niveau qu'elle n'a pas atteint depuis 2010 ou 2011. Il y a toujours un décalage entre les mesures qui sont prises et leur effet direct sur l'économie".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement François Hollande Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants